Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Comment le bandana a-t-il été inventé ?

Le bandana est un morceau de tissu carré coloré, généralement à motifs, que l’on utilise tant comme accessoire de mode que pour s’éponger le front ou se protéger de la poussière. On le connaît surtout pour orner le cou des cowboys dans les westerns américains ou pour servir de masque aux braqueurs de banque dans ces mêmes films. L’origine de ce bout de tissu est pourtant située à des dizaines de milliers de kilomètres des États-Unis, sur un autre continent.

Le mot “bandana” vient de l’hindi “bāndhnā” qui signifie “attacher”. L’hindi étant la langue parlée en Inde, le bandana aurait ainsi des origines indiennes et son passé est intimement lié avec celui de la colonisation (des Portugais puis des Anglais ayant colonisé l’Inde il y a plusieurs siècles) et celui du mouchoir (très à la mode à cette époque-là).

Quant au premier bandana américain, il a, selon la légende, été inventé en 1775 pour satisfaire les souhaits de Martha Washington, la femme de Georges Washington, alors général, mais aussi futur premier président des USA. Rejoignant son mari, qui était au front lors de la guerre de l’Indépendance des États-Unis, elle tenait à lui apporter un cadeau et visita pour cela un artisan, Joseph Reed. Celui-ci imprima alors un carré de tissu représentant l’illustre général à cheval, entouré de canons et de drapeaux militaires. Le premier bandana “classique” était né.

Publié le 01 novembre 2020

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question