Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Ascensoriste

En quoi cela consiste ?

L'ascensoriste, c'est la personne qui s'occupe d'installer, entretenir et dépanner les ascenseurs. C'est donc la personne vers qui vous vous tournez quand vous êtes coincé entre le troisième et le quatrième étage ! Mais son domaine d'expertise ne s'arrête pas là. En réalité, il s'agit d'un des métiers du BTP (Bâtiment et des Travaux Publics) et l'ascensoriste y maîtrise tout ce qui monte et qui descend : le monte-charge, les escaliers mécaniques, les trottoirs roulants. Grâce à ses savoirs, les êtres vivants et les objets peuvent être transportés en toute sécurité.

Pour remplir sa mission, l'ascensoriste doit minutieusement étudier le plan des bâtiments, puis venir sur le chantier s'il s'agit d'un immeuble neuf. Il prépare la cage, règle tous les détails électriques et installe le moteur. Lorsque la cabine est bien montée, il ne manque jamais de vérifier à plusieurs fois que tout fonctionne correctement. Enfin, une fois que l'ascenseur fait partie intégrante de l'immeuble, il rédige des rapports et s'assure de venir régulièrement l'entretenir, afin d'être certain que tout marche et tout monte comme il faut.


Diplômes requis

Le métier d'ascensoriste demande des connaissances en mécanique, électricité, électronique, informatique et automatismes. La meilleure manière d'acquérir ses savoirs est de s'orienter vers le Bac pro "électrotechnique, énergie, équipements communicants" ou le Bac pro "maintenance des équipements industriels".

Néanmoins, ces deux baccalauréats n'ouvrent pas directement la porte au métier. Bien qu'ils donnent à l'étudiant une meilleure compréhension du monde professionnel, celui-ci devra également, pour poser des cabines d'ascenseur, suivre une formation dédiée à la profession d'ascensoriste. De tels cursus s'organisent dans certains lycées et organismes type AFPA, GRETA, CCI. Par ailleurs, il est possible de se former auprès de grandes sociétés telles que Schindler, Koné ou Otis, qui recrutent par la suite.


Domaines ou qualités à travailler

Parce qu'il s'occupe d'éléments touchant de près à la sécurité, l'ascensoriste doit être quelqu'un de minutieux et rigoureux. Une petite erreur peut mettre en danger la vie de plusieurs personnes. Pour cette raison, l'ascensoriste doit être capable de rester concentré durant toute la durée de sa mission et n'oublier aucune étape.

Sa routine inclut aussi la vérification de l'état des ascenseurs. Durant ce processus, un bon ascensoriste remarque les moindres détails et n'hésite pas à repasser plusieurs fois afin d'avoir l'esprit tranquille. Une bonne conscience et un bon sens de l'observation sont des qualités indispensables dans le métier.

Du point de vue physique, l'ascensoriste est amené à porter des charges lourdes, travailler en hauteur dans les cages d'escalier et différencier les couleurs des câbles électriques lorsqu'il branche tous les mécanismes. Pour ces raisons, il est primordial qu'un ascensoriste soit fort, fasse attention à son dos, n'aie pas peur du vide, n'aie pas le vertige, et ne souffre pas de daltonisme.

En ce qui concerne ses connaissances, durant sa formation, il aura appris la mécanique et l'électricité, des savoirs très importants lors de la résolution de problèmes. En comprenant bien les règles physiques de base de son milieu, il est davantage capable de mener à bien son travail. Une capacité à communiquer calmement avec les personnes est également souhaitable, étant donné qu'il devra garder son calme lorsque des utilisateurs coincés dans l'ascenseur monteront le ton, afin de leur expliquer correctement ce qu'ils doivent faire.

Enfin, écrire des rapports est un autre aspect du travail, c'est pourquoi l'expression écrite est également un domaine de compétence requis. Ainsi, être ascensoriste, ce n'est pas juste un travail physique, mais une charge mentale, des capacités de résistance et surtout, beaucoup de rigueur !

Découvrez d'autres métiers :

A lire ailleurs