Merci de désactiver votre bloqueur de pub

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Celle-ci nous permet de vous offrir un contenu de qualité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Une daltonienne raconte sa vie sur TikTok... en noir et blanc

Handicapée par une version rare du daltonisme, Natasha partage son quotidien sur le réseau social, à l'aide de vidéos qui reproduisent ce qu'elle peut percevoir avec ses yeux. Une démarche qui vise à sensibiliser le public et à éveiller les consciences sur cette maladie.

Chaque jour, Natasha Caudill, jeune tiktokeuse américaine, partage un moment de sa vie quotidienne vécu avec son handicap visuel. En effet, cette jeune femme voit la vie en noir, blanc et quelques nuances de gris depuis sa naissance. Âgée de 24 ans, elle est daltonienne achromatique. Elle ne distingue aucune couleur, contrairement à la majorité des daltoniens qui, eux, ne perçoivent que 2 couleurs primaires. Le monochromatisme est un handicap très rare. En effet, il touche une personne sur 40 000 d'après la Société française d'ophtalmologie.

Natasha utilise un filtre pour rendre ses vidéos encore plus réalistes. Grâce à ses posts en noir et blanc sur TikTok, elle éveille les consciences et sensibilise les plus jeunes à son handicap. Toutefois, une partie « color reveal » (couleurs affichées) en fin de vidéo, est proposée. Ses contenus, d'une durée variable, regroupent parfois des millions de vues. Son compte TikTok recense actuellement 1,3 million d'abonnés.

Son quotidien en est évidement impacté. On se souvient d'ailleurs de ce jeune Américain qui découvrait les couleurs avec des lunettes spéciales. Car le fait de se maquiller ou simplement de s'habiller est une action facile pour la majorité des personnes. Mais lorsque la jeune femme souhaite se colorer les paupières, elle ne distingue pas les teintes des fards dans une palette. Natasha nous explique que cela devient très compliqué, car peu de choses sont mises en place par les marques pour percevoir les couleurs. Les grandes enseignes nomment leurs produits de façons fantaisistes, ce qui n'évoque jamais la véritable couleur de l'article. Ainsi, à travers ses vidéos, elle souhaite que les institutions commerciales se rendent compte du manque d'inclusivité dans leurs produits.

La jeune Américaine affirme qu'il n'est pas nécessaire de distinguer les teintes pour pouvoir peindre. N'ayant jamais vu autre chose que le noir, le blanc, le gris et adorant cette activité artistique, cette dernière produit des œuvres personnelles et particulièrement plaisantes. Toutes ces activités peuvent sembler banales pour la majorité des gens, mais elles sont loin de l'être pour Natasha.

Malheureusement, il n'existe actuellement aucun traitement qui puisse guérir le daltonisme achromatique. Cependant, des personnes comme Natasha nous prouvent que des astuces peuvent faciliter le quotidien. Il y a peut-être une solution à chaque problème.

Publié le 01 septembre 2022

A lire ailleurs