Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un Italien décide de mener une vie de Hobbit

Cet Italien de 37 ans, passionné par le Seigneur des Anneaux, a recréé l'univers de Tolkien dans la vraie vie et il mène désormais une existence de Hobbit.

Il n'y a pas d'âge pour réaliser ses rêves d'enfant et Nicolas Gentile, un pâtissier italien de 37 ans, en est l'exemple parfait. Fan du "Seigneur des Anneaux", l'œuvre phare de J.R.R. Tolkien, il a acheté un terrain de 2 hectares dans la commune de Bucchianico, dans les Abruzzes, pour vivre une vie de Hobbit.

Avec sa femme et ses deux enfants, il a construit une petite maison similaire à celles occupées par les Hobbits peuplant la Comté – leur paisible village qu'on peut voir sur ce diorama LEGO gigantesque – et il l'occupe depuis en famille. Il s'agit d'une maisonnette troglodyte, écoresponsable et durable, qui utilise l'énergie solaire comme source d'alimentaire énergétique.

Le projet de ce Hobbit italien ne s'arrête pas là, puisqu'en plus de s'habiller à la manière des semi-hommes imaginés par Tolkien, et peut-être même de cuisiner à la façon Hobbit, il compte bien faire de son terrain une reproduction complète de la Comté, en installant d'autres maisons et même la fameuse auberge du Dragon Vert dans laquelle Frodo, Sam et leurs acolytes aiment danser, chanter et trinquer. De quoi accueillir des fans du monde entier, qui profiteraient de leur passage en Italie pour s'offrir un séjour fantastique dans leur univers favori.

Nicolas n'est en effet pas le seul à avoir envie de vivre différemment, puisque outre sa famille, des amis semblent prêts à le suivre dans ses aventures. D'ailleurs, le 27 août 2021, il a marché jusqu'à Naples (située à plus de 200 km) avec un groupe d'amis déguisés, en reformant la fameuse Communauté de l'anneau, avec le même objectif que celui des personnages du livre : détruire l'anneau ! Toutefois, il n'est pas ici question de détruire Sauron, mais bien de faire parler du projet afin de récolter les fonds nécessaires à la construction de cette Comté Gentile, comme il l'a baptisé.

Pour le pâtissier Italien, la vie paysanne locale n'est pas si différente d'une vie de Hobbit : il trouve des similitudes dans les festivals organisés, dans la manière de consommer ou de se vêtir, voire dans le rapport des habitants à la nature. Devenir un Hobbit à 100 % n'est qu'un pas de plus vers une vie paisible et moins stressante, et non un moyen de s'échapper de la réalité, comme le pensent certains sceptiques. Nicolas a simplement décidé de suivre les conseils de Gandalf, qui déclarait, dans le film "La Communauté de l'Anneau" : "la seule chose que l'on puisse décider est quoi faire du temps qui nous est imparti.". Lui a choisi de se consacrer à sa passion !

Et si les passionnés de cette œuvre majeure de l'heroic fantasy n'ont pas la patience d'attendre la finalisation du village hobbit italien, ils peuvent dès à présent se rendre à York au Royaume-Uni, pour se relaxer dans la bibliothèque Hobbit de la ville !

Publié le 02 novembre 2021

A lire ailleurs