Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Plus de 150 mots font leur entrée dans le dictionnaire 2022

Pour leurs éditions 2022, le Petit Larousse Illustré et le Robert intègrent une pléthore de mots nouveaux, qui témoignent de la vivacité de la langue française. Parmi eux, des anglicismes, des termes en lien avec l'actualité liée au Covid et pas mal de célébrités !

Il faut un an, et certainement des discussions animées, pour que les experts en linguistique choisissent les mots qui intégreront les nouvelles éditions d'un dictionnaire. Et pour le "Petit Larousse Illustré" version 2022, cette année a été prolifique avec plus de 150 nouveaux mots, ce qui est très rare.

L'actualité particulière de la période, avec la pandémie et ses conséquences, a entraîné l'apparition ou la réappropriation de termes comme Confinement (élu mot de l'année 2020), Déconfinement, Reconfinement, ou Télétravailler. D'autres mots, déjà inclus dans le dictionnaire, se voient dotés d'entrées nouvelles, comme c'est le cas pour Foyer (avec foyer de contamination) ou Urgence (avec urgence sanitaire). Enfin, des anglicismes ont été intégrés – comme Click And Collect ou Drive – mais le Larousse en déconseille l'usage et suggère de préférer des expressions comme cliqué-retiré et retrait rapide pour préserver la langue de Molière.

On note l'apparition de mots issus d'autres pays francophones, comme s'enjailler, très apprécié chez les plus jeunes, qui dériverait de enjoy et qui provient du langage argotique ivoirien, ainsi que plusieurs termes québécois : nounounerie pour stupidité/bêtise, ou bien-cuit, qui désigne un événement durant lequel l'invité d'honneur est soumis à des sarcasmes ou à des blagues bienveillantes.

Parmi les nouveaux mots, on citera l'incontournable Covid (masculin et en minuscule pour le Robert, qui privilégie l'usage le plus fréquent, sujet d'hésitation du côté du Larousse qui met une majuscule et le définit comme un acronyme), le Mocktail qui va de pair avec la tendance sans alcool, ou l'Autotune, ce logiciel musical (trop ?) populaire qui vient modifier les voix des artistes.

Le "Petit Robert" fait également le plein de célébrités, en ajoutant de grands noms issus de la littérature, de la BD, du cinéma ou de la musique. On citera en vrac l'arrivée de Grand Corps Malade et de Gaël Faye, des regrettés Ennio Morricone, Sean Connery, Guy Bedos ou Jean-Pierre Bacri, et l'apparition de personnalités en phase avec l'actualité, comme l'astronaute Thomas Pesquet, ou la vice-présidente américaine Kamala Harris.

Enfin, quelques noms fameux dans la pop-culture intègrent cette édition 2022 : Alan Moore, célèbre pour sa série de Comics Watchmen ou son one shot Batman the Killing Joke (considéré comme l'une des meilleures aventures de l'homme chauve-souris), George R.R. Martin pour ses romans Game of Thrones, et Akira Toriyama, papa de l'immense Dragon Ball, œuvre majeure du manga qui a popularisé le genre en Occident.

Publié le 25 mai 2021

A lire ailleurs