Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Deux momies égyptiennes retrouvent leurs visages

Un photographe a réussi à tirer le portrait de deux momies, celles d'Akhenaton et de Néfertiti, deux anciens monarques qui ont régné sur l'Égypte ancienne. Un travail réaliste qui nous permet de voir à quoi ressemblaient les deux souverains de leur vivant.

La momification a beau être une méthode de conservation des corps, elle n'empêche pas totalement la destruction des tissus. La peau continue par exemple de se dessécher et rétrécit avec le temps, effaçant les traits et donnant par la même occasion l'illusion que les cheveux continuent de pousser après la mort. Après des millénaires passés dans les sarcophages, il est ainsi impossible de trouver une momie au visage conservé. Et ceux d'Akhenaton, pharaon dont le règne a commencé entre 1355 et 1353 avant J-C, et de Néfertiti, sa reine, ne font pas exception.

Quelques artistes, parfois appuyés par des scientifiques, ont déjà tenté de reconstruire les visages du couple souverain, surtout celui de la belle reine Néfertiti. Mais jusqu'ici, le rendu relevait plus d'une image de synthèse telle qu'on la verrait dans un film d'animation que d'une réelle photo permettant de voir les visages du couple royal. En février 2021 toutefois, Bas Uterwijk, un photographe néerlandais, a dévoilé le résultat d'un travail exceptionnel et inédit : des portraits photo-réalistes du couple royal.

Bas Uterwijk a fait de sa spécialité la reconstitution faciale de personnages historiques. On peut ainsi voir sur son compte Twitter les visages plus vrais que nature d'Alexandre le Grand, de Jésus-Christ, ou encore de Jules César en compagnie de plusieurs autres empereurs romains. Pour arriver à un tel niveau de réalisme, le photographe se base sur des sculptures, des peintures et autres représentations artistiques historiques de son sujet qu'il passe ensuite par le filtre de l'intelligence artificielle. Plus précisément, il fait appel à des réseaux adverses génératifs (generative adversarial networks ou GAN en anglais), un mode de fonctionnement utilisant des intelligences artificielles pour générer des portraits au rendu réaliste, mais néanmoins artificiels.

Par la suite, l'artiste affine le résultat présenté par le GAN afin de lui donner un dernier lustre de crédibilité. Dans le cas de Néfertiti et d'Akhenaton, cela donne deux personnes au charisme évident et aux visages bienveillants. Bas Uterwijk prévient toutefois : il n'a pas la prétention d'être un scientifique et bien que sa démarche donne un résultat ultra-réaliste, ces photos reposent sur son interprétation du couple royal et n'engagent ainsi que sa propre vision. Dit autrement, cela reste de l'art et non une science exacte.

Publié le 16 mars 2021

A lire ailleurs