Merci de désactiver votre bloqueur de pub

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Celle-ci nous permet de vous offrir un contenu de qualité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Dans ce zoo en Chine, les pandas sont en réalité... des chiens peints !

Les visiteurs, attirés par la présentation d'une nouvelle race de pandas, ont eu une surprise de taille dans ce zoo de Taizhou, en Chine.

En Chine, le panda est considéré comme précieux et on le désigne parfois comme trésor national. Lorsque le 1er mai 2024, le zoo de Taizhou (à l'est de la Chine, dans la province de Jiangsu) décide de présenter « une nouvelle race », c'est un événement. Mais quand les premiers visiteurs découvrent ces "pandas-chiens", la perplexité est de mise et pour cause : il ne s'agit en réalité que de chow-chows teints en noir et blanc !

Si certaines personnes présentes semblent avoir été séduites par les adorables petits animaux, d'autres n'ont pas tardé à partager leurs doutes, à coups de photos et de vidéos sur les réseaux sociaux locaux. En effet, les deux pandas-chiens remuent la queue, se chamaillent et penchent la tête sur le côté… comme le font les chiens.

Face aux critiques et aux accusations de mensonges et de maltraitances animales, alors qu'un zoo doit protéger les animaux, le porte-parole du parc animalier a dû se résoudre à s'expliquer, en avouant la supercherie. Il a aussi tenu à rappeler qu'à l'instar des hommes qui se teignent les cheveux, cette pratique ne présente aucun risque pour l'animal. Il a également confirmé que c'était bien pour attirer plus de visiteurs qu'ils avaient décidé de peindre les chow-chows, en reprenant une mode qui fit fureur il y a quelques années en Chine.

En 2016, des animaleries vendaient des déjà chiots grimés en tigre, et la mode des chiens transformés en panda via des teintures a connu un essor sans précédent en 2019, quand un café de Chengdu en a fait sa spécialité, créant un véritable phénomène.

Ce n'est pas le premier scandale qui touche les zoos chinois. En 2013, l'un d'eux avait fait passer un Dogue du Tibet (soit l'un des plus grands chiens du monde) pour un lion, avec peu de réussite quand l'animal s'était mis à aboyer sous les yeux des visiteurs. Toujours au rang des incongruités, deux zoos ont été mis en cause en 2017 pour avoir vendu des rencontres avec des pingouins, quand ceux-ci n'étaient que des versions gonflables de l'animal !

Publié par Mickael, le 15 mai 2024