Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Comment le lézard s'accroche-t-il à des surfaces difficiles ?

Le lézard est capable de grimper sur pratiquement toutes les surfaces, même au plafond. Son secret ? Quatre pattes équipées chacune de 5 longs doigts écartés terminés par des griffes pointues. En fermant ses doigts, le lézard fait pénétrer ses griffes dans le moindre interstice de la surface où il se trouve. Il peut ainsi se balader dans tous les sens et s'accrocher aussi longtemps qu'il veut.

Mais aussi fortiche soit le lézard, il fait petit joueur à côté du gecko. Ce reptile est LE champion toutes catégories dès qu'il s'agit de s'accrocher : mur, carrelage, miroir, même sur les surfaces travaillées industriellement pour être parfaitement lisses, le gecko tient bon. Lui ne se contente pas de griffes puisque ses doigts sont recouverts de poils microscopiques appelés sétules. Une sétule fait quelques microns de large pour une centaine de long (1 micron = 0,001 mm) et sur chaque sétule se trouve des poils encore plus petits appelés spatules d'à peine 200 nanomètres de long (1 nanomètre = 0,000001 mm).

Ces structures minuscules permettent au gecko de profiter de la force de Van Der Waal, une force adhésive super puissante, mais qui n'agit que dans l'univers du très petit (< 1 nanomètre). Quand on sait qu'un gecko possède environ 7 millions de sétules, on comprend mieux comment il fait pour tenir partout !

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Magazines de connaissances

Abonnement MICRO PRATIQUE
Abonnement SCIENCE ET VIE
Abonnement AIR ET COSMOS
Abonnement LIRE
Abonnement COSINUS
Abonnement LES CAHIERS DU CINÉMA