Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Projectionniste

En quoi cela consiste ?

Lorsque vous allez au cinéma, vous entrez dans la salle, vous asseyez confortablement et attendez le début de la séance. La lumière s'éteint doucement, la musique s'estompe et le programme commence. Mais qui est derrière tout cela ? Le maître de cérémonie, c'est le projectionniste !

Depuis la révolution numérique, le projectionniste ne manipule plus de bobines ni de pellicule 35mm. Les films sont devenus des fichiers, qui arrivent de façon dématérialisée, par internet. Il faut donc les réceptionner, recevoir les clés de déverrouillage, charger le tout dans le serveur du projecteur et s'assurer que le film se lance correctement. Le projectionniste crée également les programmes qui seront diffusés en salle, contenant les éventuelles publicités et bandes-annonces qui précéderont le début du film. Il programme également l'automatisation du lancement des séances. C'est lui aussi qui assure la sécurité du public et effectue les travaux d'entretien de la cabine de projection.

Dans un grand complexe cinématographique, le projectionniste gère uniquement les réceptions des fichiers et l'automatisation de l'ensemble des salles. Dans une plus petite structure, sa fonction est plus polyvalente. Il est souvent amené à être beaucoup plus au contact du public et s'occupera même éventuellement de l'accueil et de la caisse.

Les cinémas ne sont pas les uniques employeurs de projectionnistes. Les cinémathèques, les grandes médiathèques, les salles de congrès par exemple, sont amenées à recourir également à ce corps de métier.


Diplômes requis

Depuis la numérisation massive des salles, l'Éducation nationale ne propose plus de CAP, celui-ci ayant été abrogé. Il existe donc une nouvelle certification de niveau 4 (correspondant au baccalauréat) : le titre de "Technicien d'exploitation cinématographique".

Un seul organisme de formation le propose en France : l'association de formation aux métiers de l'audiovisuel (AFOMAV).


Domaines ou qualités à travailler

Même si une culture cinématographique n'est pas requise pour devenir projectionniste, il vaut tout de même mieux aimer le cinéma ! Le métier s'étant orienté vers l'informatique, il convient d'être également à l'aise dans ce domaine. Une base d'anglais se révèlera aussi très utile. La rigueur, la méthode et le sens de l'organisation sont indispensables.

C'est une profession qui demande une grande disponibilité, avec des horaires décalés. Le projectionniste travaille le soir et les week-ends, lorsque les autres sont en repos. Normal, il faut qu'ils puissent venir aux séances.

La plupart des opérations de maintenance du matériel de projection sont effectuées par des techniciens, parfois hotline. Cependant, un bon projectionniste saura régler ses appareils et contrôler la qualité du son et de l'image de sa salle.

Découvrez d'autres métiers :

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement L'ÉTUDIANT
Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement COURRIER CADRES