Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Directeur d'hôtel

En quoi cela consiste ?

Le directeur d’hôtel est le premier responsable d'un établissement hôtelier. A la tête de l’hôtel, ses deux principaux objectifs sont d’en assurer la bonne marche tout en donnant satisfaction à la clientèle. Pour cela, il assure la gestion complète de l’hôtel allant du personnel (recrutement, encadrement...) au budget, en passant par la comptabilité et l’approvisionnement.

Comme dans toute entreprise, il peut arriver qu’il délègue certaines tâches à des adjoints et cadres : c’est le cas des directeurs de grands palaces, par exemple. Enfin, le directeur d’hôtel doit toujours rester disponible pour sa clientèle, à toute heure et à tout moment.


Diplômes requis

Même si en théorie aucun diplôme particulier n’est obligatoire, ce métier est plutôt accessible à ceux qui ont une expérience dans l’hôtellerie. Ainsi, il est fort conseillé de suivre un cursus hôtelier : BTS responsable de l’hébergement, BTS hôtellerie-restauration, ou encore DUT techniques de commercialisation. Ne pas oublier qu’un directeur d’hôtel se doit de connaître tous les aspects de la restauration et du logement.


Domaines ou qualités à travailler

Le français, les maths, les langues. Être directeur d’hôtel, c’est avant tout être gestionnaire dans un milieu souvent multiculturel. Avenant et affable, le directeur est capable de garder son calme dans n’importe quelle situation et de prendre des décisions rapides pour désamorcer une situation : client insatisfait, pénurie, crise du personnel...

Dans son rôle de premier gestionnaire, il doit aussi prendre des décisions stratégiques qui exigent de lui des compétences d’administrateur : vision à long terme, proactivité et responsabilité. Enfin, diriger un hôtel demande d'offrir une grande disponibilité, car on peut être sollicité à toute heure, y compris durant les week-ends et jours fériés.

Rencontre avec...

Thomas Séchet, directeur de La Villa Maillot & Spa (Paris)

Comment vous est venue l'envie de faire ce métier ?
J’ai pris l’habitude très jeune de cuisiner pour ma famille et d’assurer l’organisation de la maison quand mes parents recevaient des amis. Après mon bac S, je cherchais des études et un métier qui me permettraient de travailler aussi bien avec mes mains qu’avec ma tête pour être pleinement épanoui : l’hôtellerie s’est imposée naturellement.

Quel a été votre parcours pour y arriver ?
L’hôtellerie est un métier où l’expérience et le terrain priment sur la théorie aussi j’ai choisi des études courtes. Après un BTS Hôtellerie/Restauration option Mercatique & Gestion en 3 ans (la 1ère année est une année de Mise à Niveau quand vous venez d’un bac générale) je suis entré dans la vie active.
J’ai commencé à l’international pour parfaire mes langues étrangères (impératif dans les métiers de l’hôtellerie) et mettre en pratique mes connaissances théoriques puis je suis rentré en France où j’ai vraiment commencé ma carrière.
J’ai évolué au sein de différents hôtels (petits et grands, appartenant à une chaîne ou indépendants, en province et à Paris, en 3 ou 4 étoiles) et gravit les échelons : réceptionniste, chef de brigade, chef de réception, adjoint de direction et enfin directeur.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre profession ?
Dans mon métier j’aime beaucoup le contact avec les clients, la diversité des tâches, mais aussi diriger des hommes plutôt que des machines, et l’aspect concret de mon travail.

Quels sont en revanche ses inconvénients ?
C’est un métier qui demande beaucoup de disponibilité : comme l’hôpital, l’hôtel est ouvert 365 jours par an et 24 heures sur 24. Les horaires sont donc souvent décalées et nous travaillons beaucoup pendant les vacances, les week-ends, les jours fériés.
C’est aussi un métier qui demande beaucoup d’humilité : la satisfaction du client passe avant tout; il faut toujours être d’humeur égale, disponible, souriant.
Et paradoxalement, même si c’est très enrichissant, gérer des hommes est beaucoup plus compliqué que gérer des machines.

Y a-t-il encore des débouchés dans ce secteur d'activité ?
Il y a énormément de débouchés dans notre secteur d’activité et un très large éventail de métiers est possible.
De surcroît, avec les nouvelles technologies, de nouvelles fonctions font leur apparition dans notre branche : Yield & Revenu Manager, Community Manager...
Nous recherchons en permanence des profils aux compétences variées mais dont l’ambition et la vocation sont communes : satisfaire le client.

Visitez le site de son hôtel : www.lavillamaillot.fr

Découvrez d'autres métiers :

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement L'ETUDIANT
Abonnement COURRIER CADRES
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE