Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Pourquoi le violet est-il si rare dans la nature ?

Il est vrai que les animaux violets ne sont pas nombreux dans la nature. Moins que les végétaux en tout cas. Cette rareté est due au fait que les pigments qui permettent de renvoyer la longueur d’onde correspondant au violet sont biologiquement difficiles à produire.

Il faut savoir en effet que la lumière est composée de plusieurs longueurs d’onde. Quand elle atteint un objet, certaines de ces longueurs d’onde sont absorbées par cet objet et l'une d'elles au moins est réfléchie. Cette longueur d’onde est alors captée par nos yeux et traduite en couleur par notre cerveau. Par exemple, une feuille nous apparaît verte parce que la chlorophylle qu’elle contient absorbe toutes les longueurs d’onde de la lumière sauf celle correspondant au vert qu’elle réfléchit.

Pour apparaître violet, il faut donc qu’un être vivant produise un pigment capable de réfléchir la longueur d’onde correspondant à la couleur violette. Les plantes peuvent le faire plus aisément que les animaux grâce à des enzymes spécifiques qui produisent des anthocyanes, des pigments naturels.

Les végétaux violets sont ainsi assez communs : lilas, violette, myrtille, aubergine, etc. Les mammifères, eux, sont incapables de produire un pigment violet. Seuls quelques espèces d’oiseaux, d’amphibiens, de poissons, d’insectes et de mollusques ont trouvé le moyen d’être violets soit en produisant le bon pigment, soit en mélangeant des pigments (rouge et bleu généralement), soit par effet d’optique.

Chez les minéraux violets enfin, cette couleur est due aux traces de fer qu’ils contiennent.

Publié le 10 février 2021

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question