Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Comment créer une couveuse pour un œuf d'oiseau trouvé ?

Pour fabriquer une couveuse de fortune, il faut principalement 5 choses :
> une boîte ouverte dans laquelle sera mis l’œuf ;
> une lampe à chaleur ;
> un récipient à eau ;
> un thermostat pour le contrôle et le maintien de la température dans la couveuse ;
> un hygromètre pour mesurer l’humidité dans la couveuse.

Pour commencer, faites de la boîte un nid douillet avec des chiffons doux, de vieilles peluches et aussi, idéalement, de vraies plumes. Il faut faire en sorte que l’œuf soit entouré par les chiffons et qu’il soit isolé du fond de la boîte.

Ensuite, couplez le thermostat avec la lampe à chaleur et réglez-le sur la température adéquate à l’œuf (pour le savoir, il faut bien sûr identifier l’espèce à laquelle il appartient puis se renseigner sur sa température d’incubation). Placez ensuite la lampe à chaleur au-dessus de la boîte, dirigée vers l’endroit où sera l’œuf, et placez la sonde du thermostat à 1 cm de là pour mesurer la température. Ainsi, le thermostat pourra arrêter la lampe si elle chauffe trop et la remettre en route si la température est trop basse. A défaut de thermostat, vous pouvez utiliser un thermomètre, avec comme inconvénient toutefois de devoir surveiller régulièrement la température : si ça chauffe trop, il faut éloigner la lampe, si ça ne chauffe pas assez, il faut la rapprocher (c’est également ainsi qu’il faut procéder la première fois avec le thermostat pour avoir la bonne température).

Pour humidifier l’environnement de la boîte, placez-y un récipient rempli d’eau, bien calé afin qu’il ne se renverse pas. Avec la chaleur, l’eau va s’évaporer et créer de l’humidité, indispensable au développement de l’œuf. L’hygromètre vous servira alors à vous assurer qu’elle reste dans les valeurs idéales pour l’œuf (variant selon l’espèce). N’oubliez pas de rajouter de l’eau à mesure qu’elle s’évaporera. En complément, il faudra également retourner l’œuf sens dessus dessous, à intervalles réguliers qui varient, là aussi, selon l’espèce.

Pour terminer, un avertissement : il est extrêmement difficile de reproduire l’incubation naturelle d’un œuf d’oiseau sauvage de manière artificielle. Les chances qu’un oisillon en sorte sont donc faibles, et même si cela marche, s’en occuper ne sera pas une mince affaire.

Publié le 01 juin 2021

A lire ailleurs

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question