Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un cerf s'enfuit dans les bois avec le fusil d'un chasseur

En République Tchèque, un cerf apeuré a bousculé un chasseur avant de s'enfuir, le fusil accroché à ses bois. Depuis, l'animal reste introuvable.

Une drôle d'histoire en République Tchèque. La police recherche activement un fusil, volé par… un cerf ! Fin novembre 2020, les policiers tchèques ont lancé un appel à témoin pour retrouver l'arme dans les bois. Les "bois", dans les deux sens du terme : non seulement les bois tchèques, mais aussi les bois qui poussent sur la tête des cerfs mâles, puisqu'il s'agit de l'endroit où le fusil a été aperçu pour la dernière fois.

Le réflexe d'un animal apeuré

Tout s'est déroulé lors d'une chasse près de la ville de Horni Plana, au sud-ouest du pays. Selon la police locale, le cerf en question a été surpris par le chien d'un chasseur. Sûrement apeuré, l'animal sauvage s'est levé et s'est précipité sur l'homme. Il ne l'a pas blessé, mais il est passé devant lui et a déchiré la manche gauche de sa veste. Ensuite, comme l'explique la police : "le fusil suspendu à l'épaule gauche du chasseur, heureusement déchargé, a glissé sur les bois du cerf et a disparu avec l'animal."

Le cerf a donc filé avec un fusil accroché sur ses bois. Un peu plus tard, un autre chasseur l'a aperçu à un kilomètre des faits, toujours avec l'arme coincée. Depuis, l'animal est introuvable, tout comme le fusil.

Dans tous les cas, le fusil chutera

Si l'animal ne parvient pas à se débarrasser de l'objet par ses propres moyens, il n'y a pas d'inquiétudes à avoir, puisqu'il perdra bientôt ses bois, et le fusil suivra. En effet, la particularité de ces mammifères est qu'une fois par an, leur couronne naturelle tombe de leur tête.

Pour rappel, ces majestueuses ramures sont utiles aux cerfs mâles pour combattre leurs concurrents à l'époque du rut, en automne. Une fois l'hiver arrivé, la concentration de testostérones dans leur organisme baisse, et les bois ne leur servent plus. Ils s'en débarrassent donc entre décembre et janvier, et au printemps, de nouvelles parures repoussent et se développent jusqu'en été. Ainsi, même si la police ne parvient pas à retrouver l'animal d'ici l'hiver, le fusil finira bien par chuter, avec les bois.

Publié le 03 décembre 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !