Antipub détecté

Notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

Gagnez 200 000 dollars en offrant votre visage et votre voix à un robot

Une entreprise fabricant des robots est prête à débourser 200 000 dollars en "licence" pour utiliser le visage et la voix d’une vraie personne sur ses machines.

Alors que les avancées techniques permettent aujourd’hui d’avoir des robots capables de réaliser de plus en plus de choses, comme surveiller les gens dans la rue, il reste un point sur lequel la technologie patine : leur apparence. En effet, un robot est soit nécessairement inexpressif, soit il doit afficher des LED pour montrer ses émotions façon émoji. Certaines entreprises travaillent cependant à dépasser cet écueil et c’est sur ce créneau que s’est positionnée la start-up russe Promobot.

Créé en janvier 2013, Promobot a franchi un pas décisif en 2019 en développant Robo-C, un buste robotisé équipé de 29 muscles actifs sous le visage et le cou. Ces muscles lui permettent de montrer des émotions ainsi que des mimiques très humaines. Aujourd’hui, Promobot a besoin d’un nouveau visage à mettre sur son robot. Celui-ci va en effet être déployé à très grande échelle sur deux continents pour le compte d’un de ses clients. Or, si la start-up s’amusait à mettre un visage quelconque sur le robot, il y a de fortes chances que le hasard fasse qu’il appartienne déjà à quelqu’un. Le risque de procès est donc réel et c’est pourquoi l’entreprise a anticipé en cherchant directement à acheter les droits du visage d’une personne. Le projet Humanoid était lancé.

Toute personne âgée de plus de 25 ans a pu postuler au projet. L’autre seule exigence était d’avoir un visage qualifié de « gentil et amical ». Avec ces deux seules conditions, Promobot a annoncé avoir pu réunir plus de 20 000 dossiers de candidatures en ligne. La prochaine étape pour le gagnant sera de se faire scanner le visage et le corps afin d’en sortir un modèle 3D. Il devra aussi enregistrer au moins 100 heures de parole afin que la machine puisse imiter sa voix.

En échange de l’utilisation commerciale de son visage, de son corps et de sa voix, le gagnant recevra une somme de 200 000 dollars, soit un peu moins de 180 000 euros. On peut voir cela comme le coût d’une licence, avec cependant un détail qui dérange : elle est illimitée. Promobot peut ainsi continuer à exploiter l’image du gagnant à vie et même après sa mort ! Vu comme ça, pas sûr que ce soit une si bonne affaire.

Publié le 18 janvier 2022

A lire ailleurs