Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

LE GOÉLAND

Description physique

Souvent confondu avec sa cousine la mouette, le goéland est en réalité bien plus gros. Mais il existe une trentaine d'espèces de goélands, parmi lesquelles le goéland marin, le goéland de Californie, le goéland austral ou encore le goéland dominicain. La plus connue est celle que l'on rencontre sur les côtes européennes : le goéland argenté.

C'est un oiseau de taille moyenne, aux plumes de couleur blanche ou grise : les ailes sont grises, avec parfois des tâches noires, tandis que la tête et le cou sont blancs. Son bec, long et épais, est jaune, mais ses pattes peuvent être jaunes, roses, rouges ou même vertes. Les jeunes goélands, appelés grisards, possèdent un plumage alliant le gris, le blanc, le beige et le brun.

Sa taille varie en fonction de l'espèce, mais en général, le goéland mesure de 55 à 67 cm de long. Ses ailes déployées lui permettent d'atteindre une envergure de 160 cm. L'oiseau pèse entre 750 et 1250 g.

Son lieu de vie

Le goéland est un oiseau de mer, qui vit donc principalement à proximité des côtes. En revanche, il s'aventure assez peu en haute mer. Les vacanciers connaissent bien cet animal qui fréquente les mêmes stations balnéaires à travers le monde. On le retrouve ainsi, sous des noms différents, sur la plupart des littoraux du globe.

Mais le goéland rentre parfois dans les terres, y compris dans les villes, surtout si celles-ci sont traversées par un fleuve ou une rivière. Il s'approche également des lacs, des retenues d'eau, et même des décharges publiques.

Son alimentation

Connu pour manger de tout, le goéland est donc un omnivore, mais à tendance carnivore. Il a une nette préférence pour le poisson, mais se délecte aussi de mollusques, d'insectes et de vers de terre. Il lui arrive de manger des œufs ou des petits mammifères. Opportuniste, il se nourrit de ce qu'il trouve : cadavres d'animaux, graines, baies, légumes, déchets divers... Il préfère boire de l'eau douce mais sait se contenter d'eau de mer en rejetant le sel par son bec.

Sa reproduction

Selon son espèce, un goéland peut vivre seul, en couple ou en colonie. Dès l'âge de 5 ans, la femelle s'accouple avec un mâle pour pondre 2 à 3 œufs au printemps, généralement au mois de mai. Les deux parents se relaient pour couver les œufs, pendant 25 à 30 jours. A leur naissance, les poussins pèsent 65 g et sont couverts d'un duvet beige. S'ils peuvent quitter le nid dès le 3ème jour, les oisillons ne sauront voler qu'au bout de 5 ou 6 semaines. Ils garderont leur plumage gris jusqu'à l'âge de 4 ans.

Son espérance de vie

Les oisillons sont très menacés par les rapaces, les renards et même d'autres goélands. Mais un oiseau qui parvient à l'âge adulte peut espérer vivre en moyenne une douzaine d'années à l'état sauvage. Certains goélands sont arrivés à vivre 35 ans, et même près de 50 en étant domestiqués.

Le cri du goéland

Pour certains, le goéland est un oiseau bruyant. Pour d'autres, son cri symbolise à la perfection la douceur de vivre en bord de mer. Cet oiseau possède en effet toute une gamme de cris, assez stridents. Il peut pousser des petits cris plaintifs ou bien de grandes clameurs. On dit que le goéland pleure ou encore qu'il raille.

Signes particuliers

Mauvais nageur (il plonge rarement pour pêcher), le goéland est en revanche un bon marcheur, qui n'hésite pas à courir pour chercher de la nourriture. Mais c'est en vol qu'il est le plus habile : adepte du vol plané, il se déplace à une vitesse moyenne de 40 km/h.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement SPECIAL CHATS