Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le dragon de Komodo

Vulnérable

Description physique

Le dragon de Komodo est un reptile de la famille des varans. Ce gros lézard pèse environ 70 kg et mesure 1 à 3 m sans la queue, qui est presque aussi longue que son corps. Sa peau est grise, noire ou d’un vert foncé. Elle est recouverte de plaques munies de petits os. Il a une grande gueule qui contient 60 dents et une longue langue jaune fourchue, dont il se sert pour sentir les odeurs et pour se déplacer dans l’obscurité. En effet, si de jour il peut voir jusqu’à 300 mètres, sa vision nocturne est assez faible. Ses 4 pattes sont courtes et charnues, et terminées par des griffes recourbées mesurant 5 cm.

Son lieu de vie

Le dragon de Komodo n’est présent que sur certaines îles d’Indonésie, notamment Florès, Gili Dasami, Gili Motang, Komodo et Rinca. Il vit dans des milieux chauds et secs tels que les prairies et les savanes. On peut aussi l'admirer dans quelques zoos comme à Londres ou à Washington.

Son alimentation

Le dragon de Komodo est carnivore et se nourrit principalement de corps d’animaux (et parfois d’humains) morts. Il lui arrive cependant de chasser des invertébrés, des oiseaux et des mammifères tels que les buffles, les chèvres, les sangliers et même les jeunes varans !

En fonction de la taille de sa proie, il attaque en la mordant, en brisant sa colonne vertébrale, ou en l’assommant d’un coup de queue. Il ne poursuit pas ses proies car il n’est pas très rapide à la course. Une fois qu’il réussit à les mordre, il les infecte par son venin mortel et les repère plus tard grâce à sa langue. Ses mâchoires ne sont pas très puissantes, mais elles sont très élastiques, lui permettant d’avaler en entier une proie de la taille d’une chèvre. Une fois sa proie digérée, il en régurgite les cornes, les dents et les poils.

Sa reproduction

La période de reproduction se situe entre mai et juin. En septembre, la femelle exploite un nid abandonné par un oiseau pour y pondre une vingtaine d’œufs. Elle va ensuite les couver pendant 7 à 8 mois et l’éclosion aura lieu en avril. Les nouveau-nés mesurent environ 30 cm et sont donc très vulnérables. C’est pourquoi ils se mettent à l’abri des prédateurs le plus tôt possible dans un arbre, le temps pour eux d’atteindre la taille adulte.

Son espérance de vie

Les dragons de Komodo peuvent vivre jusqu’à 50 ans.

Le cri du dragon de Komodo

Il émet plusieurs vocalisations, telles que des sifflements et des grondements, pour marquer notamment sa soumission à un dragon dominant.

Signes particuliers

Les dragons de Komodo sont capables de se reproduire sans qu’un accouplement n’ait lieu. Ce phénomène, appelé parthénogenèse, permet que les femelles même isolées puissent assurer la continuité de l’espèce. En effet, ce type de reproduction donne toujours naissance à des mâles, avec lesquelles elles pourront s’accoupler plus tard.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement ANIMAUX BONHEUR