Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Le caracal

Espèce non menacée

Description physique

Le caracal est un félin qui ressemble beaucoup au chat doré africain ou au lynx. Il a un corps élancé, avec un poil court de teinte uniforme, de couleur brun-roux sur le dos et la queue, celle-ci pouvant avoir une longueur de 20 à 35 cm. Sa gorge, sa poitrine, son ventre et l’intérieur de ses jambes sont plutôt blanchâtres. Il a des oreilles triangulaires et pointues, qui sont ornées de poils noirs à leurs extrémités. Ses pattes, allongées et larges, sont plus courtes à l’avant, avec 4 doigts. Celles de derrière ont 5 doigts et possèdent des griffes rétractables de 3 cm de long. Ses yeux, encadrés par des marques blanchâtres, sont de couleur claire : verdâtre, marron ou bleu.

Le caracal mesure de 60 à 105 cm de long pour un poids de 8 à 20 kg. Sa hauteur au garrot varie de 40 à 46 cm.

Son lieu de vie

Le caracal vit dans une grande partie de l’Afrique : les zones semi-désertiques d’Afrique du Nord et d’Afrique Australe. On le trouve aussi en Asie Centrale (Afghanistan, Arabie Saoudite, Inde, Irak…). Il a une préférence pour les zones désertiques accidentées. On peut le voir aussi dans les forêts de conifères, les savanes et même les zones montagneuses d’Éthiopie, jusqu’à 3300 mètres d’altitude.

Son alimentation

En tant que carnivore, le caracal se nourrit de lièvres, marmottes, souris, singes, reptiles, poissons… Il s’attaque facilement aux moutons et aux volailles. Il peut manger aussi du raisin et de l’herbe, et même se contenter, éventuellement, d’insectes et d’escargots.

Sa reproduction

Le caracal se reproduit toute l’année. La femelle a un cycle œstral de 2 semaines. Après une période de gestation de 70 à 80 jours, une fois par an, la femelle met au monde de 1 à 6 petits, qui naissent aveugles (leurs yeux s’ouvrent après 9 ou 10 jours).

Les petits seront élevés par la mère uniquement, car, juste après l’accouplement, le mâle repart à la recherche d’une autre femelle. Les petits pourront manger de la viande dès l’âge de 6 semaines, mais leur mère les allaitera pendant 4 mois. Ils deviendront autonomes et quitteront leur mère vers l’âge de 10 mois.

La femelle atteindra sa maturité sexuelle entre 7 et 12 mois, et le mâle entre 9 et 14 mois.

Son espérance de vie

Dans son milieu naturel, le caracal a une espérance de vie de 10 ans environ. En captivité, il peut vivre jusqu’à près de 20 ans.

Le cri du caracal

Le caracal émet des cris qui ressemblent à des gémissements, miaulements et ronronnements.

Signes particuliers

Grâce à sa rapidité sur courte distance, à sa patience, à une ouïe fine et à une excellente vue, le caracal est un excellent chasseur. Il peut aussi faire des bonds de plus de 3 mètres, ce qui lui permet d’attraper un oiseau en plein vol.

C’est généralement un animal solitaire, on le rencontre rarement en couple ou en groupe.

Dans certains pays d'Afrique (notamment l’Afrique du Sud et la Namibie), il est considéré comme un animal nuisible, car il s’attaque aux moutons.

Statut de préservation

Son statut de conservation, selon l’UICN, est LC (préoccupation mineure). Cependant, la chasse au caracal est interdite dans de nombreux pays tels que l’Algérie, la Tunisie, le Maroc, l’Inde, l’Iran, la Turquie et le Pakistan. Il est également protégé dans beaucoup de réserves naturelles.

Le chat doré africain, qui est une espèce du genre caracal, est classé VU (vulnérable) sur la liste rouge de l'UICN.

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !