Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Maroquinier

En quoi cela consiste ?

Le métier de maroquinier est un métier d’art qui repose sur le travail du cuir dans le but de produire différents objets pratiques et le plus souvent élégants (sacs à main, ceintures, porte-monnaie, chaussures, pochettes …).

Pour ce faire, le maroquinier suit un processus de fabrication qui commence par la conception d’un prototype puis le choix de la matière à utiliser. Ensuite, il procède au découpage à la main ou à l’emporte-pièce. Après cela, pour obtenir un morceau parfait, il lui est nécessaire d’affiner le cuir pour réduire les coutures et souvent de le glacer pour en améliorer le rendu. Le maroquinier peut maintenant passer à l’assemblage des morceaux en ayant recours à diverses méthodes variant selon l’objet à fabriquer : couture (à la main ou à la machine), soudage, rivetage, etc.

Il termine ensuite son travail par l’ajout d’accessoires et la finition. De ce fait, le maroquinier ne travaille donc pas que le cuir, mais également d’autres matériaux plus ou moins nobles comme du textile, du plastique, des os, des écailles et des métaux en tout genre. C’est un artisan à part entière dont les objets fabriqués sont destinés à la vente à la pièce, par lots ou sur mesure.

Lorsqu'il travaille en tant que salarié dans une entreprise artisanale ou industrielle, le maroquinier peut n’effectuer qu’une ou certaines étapes seulement. En revanche, en travaillant pour son compte en tant qu’artisan indépendant ou styliste, le maroquinier se doit de maîtriser et d'assurer la fabrication de A à Z pour créer ses propres modèles.


Diplômes requis

Pour exercer le métier de maroquinier, il existe différentes formations, sanctionnées par des diplômes ou non, et permettant de s’initier ou encore de se perfectionner dans le domaine de la maroquinerie.

La formation initiale est surtout dispensée dans les lycées après la classe de 3ème et donne la possibilité d’obtenir un CAP (Certificat d’Aptitude Professionnelle) maroquinerie, sellerie générale ou sellerie harnacheur après deux ans. Après le CAP, les lycées proposent également le diplôme Bac Pro sur les métiers du cuir option maroquinerie.

Après le bac, pour se spécialiser dans le travail du cuir et ainsi pratiquer la maroquinerie à un plus haut niveau, il est conseillé de poursuivre des études supérieures pour obtenir un diplôme de BTS (Brevet de Technicien Supérieur) métier de la mode, spécialité chaussure et maroquinerie ou un BTS industrie des matériaux souples, option production modélisme.


Domaines ou qualités à travailler

Le métier de maroquinier demande d'avoir une bonne habileté manuelle pour réaliser avec minutie les travaux demandant de la précision. Un sens du toucher développé est aussi utile pour mieux apprécier la qualité des matières à utiliser, même si c’est plus un sens que l’on amplifie au fil des expériences.

Enfin, maroquinier étant un métier touchant tout de même à la mode, avoir de la créativité, le sens de l’esthétique et un intérêt pour la mode sont également de grands atouts pour qui souhaite l'exercer. Cela aide beaucoup à créer des objets originaux et tendance.

Découvrez d'autres métiers :

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement L'ETUDIANT
Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement COURRIER CADRES