Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Animal Crossing : le succès fou de cette simulation de vie

Ce sont parfois les concepts les plus simples qui sont les plus accrocheurs et Nintendo l'a bien compris comme en témoigne le succès phénoménal de sa simulation de vie "Animal Crossing", dont le dernier épisode s'est écoulé à plus de 10 millions d'exemplaires en un mois. Bienvenue dans un monde zen, où la créativité est reine.

Animal Crossing New Horizons est le dernier opus d'une saga entamée en 2001 et dont chaque titre est attendu avec impatience par une vaste communauté. Encore une fois, le succès est au rendez-vous pour cette simulation sociale de Nintendo qui ressemble pourtant à un jeu enfantin. Mais sous son aspect tout mignon se cache un titre addictif et très riche, qui apaise les joueurs.

Animal Crossing, une simulation sociale addictive

Le monde du jeu vidéo est parfois secoué par des phénomènes inexpliqués qui viennent bouleverser l'industrie, comme ce fut le cas avec Fortnite ces derniers mois, ou avec un Minecraft sorti de nulle part qui a fini par devenir le jeu le plus vendu de l'histoire. Mais le phénomène Animal Crossing s'est installé doucement, avec une communauté de joueurs qui n'a cessé de croître depuis 2001, sans faire de bruit.

Il faut dire que le premier épisode de la série n'est sorti qu'au Japon sous le titre Dōbutsu no Mori – littéralement "la forêt des animaux" – sur Nintendo 64 avant un premier portage en 2004 sur Gamecube, pour une sortie mondiale. A l'époque, on regardait avec curiosité ces étranges animaux qui peuplaient un monde coloré et joyeux, pour un titre soi-disant destiné aux filles, dans la veine des Sims.

Sauf que le succès d'Animal Crossing dès les épisodes suivants – sur Nintendo DS, Wii et Nintendo 3DS – a démontré que cette simulation de vie et son univers si mignon savait séduire des joueurs de tous horizons. Mais aussi de 7 à 88 ans, comme nous le rappelle cette mamie gameuse !

Avec 13 millions d'unités écoulés en 1 mois, le dernier épisode baptisé New Horizons est un immense succès, certainement porté par une période de confinement propice au jeu. Mais il serait réducteur de ne l'attribuer qu'à ça…

Amis, travail et divertissement

Le concept d'Animal Crossing est simple : vous débarquez sur une île peuplée d'animaux anthropomorphiques, pour vous installer dans un village. Votre seul objectif ? Rembourser le prêt de votre maison ! Pour cela, il suffit d'accumuler des clochettes (la monnaie du jeu) en tissant des liens sociaux avec les autres habitants. Vous leur rendez service, vous échangez des denrées que vous avez cultivées et récoltées, et peu à peu, votre stock de clochettes augmente en même temps que vos amis.

C'est simple… et addictif ! En effet, plus vous avez d'argent à dépenser, plus vous améliorez votre maison, votre village et votre île, et plus de sympathiques personnages aux caractères bien trempés souhaiteront vous rendre visite, ou s'installer dans votre commune. Bien vite, vous vous attacherez à eux.

Dès lors, vous prendrez plaisir à rendre votre monde plus beau ou du moins, à le modeler à votre image, car les animaux virtuels ne seront pas les seuls visiteurs : vos amis pourront également venir vous trouver ! Le multijoueur – en local ou en ligne – est évidemment de la partie pour ce titre qui donne ses lettres de noblesses à la simulation de vie sociale.

Une créativité sans limite au gré des saisons

Une des forces de la série Animal Crossing réside dans son ambiance apaisante, qui évolue au rythme des saisons réelles en se basant sur l'horloge de la console. Il fait nuit chez vous ? Il fera nuit dans le jeu. Vous avez planté des fleurs qui ne fleurissent qu'en été ? Il faudra attendre le mois de juin pour les voir éclore.

Le stress est donc absent du jeu, puisque vous ne pouvez pas forcer le titre à accélérer et c'est tant mieux. Il en résulte un soft relaxant, ou chaque session sera l'occasion de planter un arbre, d'aller pêcher ou d'envoyer une lettre à un ami, au gré de votre envie du moment. Il y a toujours quelque chose à faire dans Animal Crossing !

Et si vous êtes d'humeur créative, sachez que les éléments de décoration sont très nombreux et qu'il est possible de concevoir le monde qui vous plaît, pour qu'à chaque fois que vous retournez dans le jeu, vous puissiez vous évader de la réalité. N'est-ce pas à ça qu'on reconnaît les meilleurs jeux vidéo ?

Publié le 15 mai 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !