Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

L'oie

Espèce protégée

Description physique

L’oie est une espèce d’oiseau aquatique grand et massif avec un bec aplati. On distingue des oies sauvages et des oies domestiques. Il existe plusieurs types d’oies sauvages (par exemple, l'oie cendrée), comme il existe une multitude de races d’oies domestiques (par exemple, l'oie d’Alsace, l'oie flamande...).

L’oie sauvage se présente avec un plumage gris-beige, une grosse tête, et des pattes roses et palmées. Elle mesure entre 70 et 90 cm pour un poids variant de 2,5 à 3,5 kg, et son envergure varie de 140 à 185 cm. Le mâle possède des ailes plus longues que celles de la femelle et il est plus lourd (3,5 kg, contre 3 kg pour la femelle). L’oie domestique a un poids nettement supérieur par rapport à l’oie sauvage, son plumage est très variable allant du gris au marron, en passant par le blanc.

Son lieu de vie

L’oie sauvage vit dans les zones humides, en bordure de lacs et de marais. On en trouve dans plusieurs régions du monde, notamment, en Europe de l’Est et de l’Ouest, en Amérique du Nord et en Asie. En Europe, durant la saison froide, les oies cendrées se déplacent en formation en V vers le sud (Espagne, Portugal, Afrique du Nord…).

Son alimentation

La plupart des oies sont végétariennes. Elles se nourrissent notamment d’herbes, de plantes aquatiques et de jeunes pousses. À défaut de sols humides, elles peuvent se rabattre sur des cultures maraîchères (carottes, navets, pommes de terre..). Elles peuvent aussi se nourrir de mollusques et de larves d’insectes. Elles se nourrissent généralement en début et en fin de journée.

Sa reproduction

L’oie se reproduit dans les marais entourés de roseaux. La saison de reproduction est variable et dépend du lieu de vie. Ainsi, par exemple, en Écosse, c’est fin avril. L’incubation dure entre 27 et 30 jours. La femelle se charge de construire le nid, et le mâle surveille le territoire. Le nid peut contenir de 3 à 12 œufs blancs crème. Leur dimension moyenne est de 85 x 60 mm, avec un poids de 150 à 160g. Le petit de l’oie est appelé oison.

Son espérance de vie

L’oie sauvage (qui est une espèce protégée) peut vivre jusqu’à 20 ans et elle s’accouple avec un seul partenaire à vie, tandis que l’oie domestique a une espérance de vie pouvant aller jusqu’à 30 ans.

Le cri de l’oie

En général, l’oie est un oiseau peu bruyant, mais quand elle est en vol, elle fait beaucoup de bruit, émettant des sons aigus et puissants. Ont dit qu'elle cacarde. Il en est de même de la femelle qui défend son nid.

Signes particuliers

L’oie a été domestiquée depuis plusieurs milliers d’années. De nos jours, une directive européenne interdit de capturer des oies sauvages dans le but de les élever. L’oie domestique est réputée comme un oiseau "bête et méchant". Mais il faut signaler tout de même que l’oie est un oiseau sociable, elle donne rarement un coup de bec, si ce n’est pour se défendre. En outre, elle possède une bonne mémoire qui lui permet de se rappeler aussi bien des gens que des situations ou des endroits éloignés où elle a trouvé de la nourriture. L’oie domestique est souvent utilisée pour la production de foie gras par gavage, une pratique très controversée.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement SPECIAL CHIENS
Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement VOS CHIENS MAGAZINE
Abonnement CHEVAL PRATIQUE
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS