Antipub détecté

Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un japonais invente l'écran à lécher pour goûter un plat en direct

Un professeur japonais vient de créer la TTTV, pour "Taste The TV", un écran à lécher qui permet de goûter un plat qui s’affiche sur votre télévision.

Homei Miyashita est un professeur à l’université Meiji de Tokyo et c’est accompagné d’une trentaine d’élèves qu’il a créé la première télévision à lécher. Cette TTTV (Taste the TV, soit Goûte la Télé) repose sur un principe simple : un film hygiénique jetable est apposé sur l’écran, lui-même relié à un appareil qui reproduit des saveurs en puisant dans des bidons d’arômes. En conciliant l’image d’un plat avec son goût, un spectateur n’a donc qu’à lécher le film pour en connaître le goût.

Si on peut penser, de prime abord, à remettre un Anti-Nobel à cette invention, les explications fournies par M. Miyashita laisse entrevoir les nombreuses applications qui pourraient être faites d’un tel objet. Le professeur explique notamment qu’il pourrait s’agir d’un outil d’apprentissage pour les cuisiniers et sommeliers en devenir, et qu’il serait même possible d’utiliser le TTTV dans le cadre d’examens ou de quizz culinaires.

Altruiste, le créateur évoque également les possibilités offertes pour des personnes privées de voyage, qui pourraient se servir de cette télé à lécher pour déguster les plats d’un bon restaurant situé à l’autre bout de la planète. Il faudrait pour cela travailler de pair avec des chefs et parvenir à transposer les saveurs offertes par leurs plats en arômes artificiels. Mais la technologie semble au point, comme ont pu le constater les journalistes présents lors de la conférence de présentation.

Une étudiante s’est prêtée au jeu du léchage d’écran et a demandé à goûter du chocolat. Après quelques réglages, la machine a répété la commande et a pulvérisé des jets d’arômes sur le film hygiénique. La jeune femme a léché l’écran, avant d’émettre ce constat : « C’est un peu comme du chocolat au lait ».

Le concepteur de cette idée un peu farfelue affirme que si le prototype venait à être commercialisé, il coûterait environ 800 euros. Et s’il ne pense pas que sa TV trouvera une place immédiatement chez les particuliers, il envisage de créer une plateforme de goûts, sorte de Spotify des saveurs, qui permettrait à tous les spectateurs de télécharger et d’essayer un goût, comme ils le font pour une chanson !

Publié le 14 janvier 2022

A lire ailleurs