Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Ce passionné crée son musée Nintendo dans son jardin

Ce collectionneur de produits Nintendo a reproduit dans son jardin d'Alsace la première boutique de la firme japonaise, pour entreposer ses nombreux trésors.

Bien avant d'être l'une des entreprises les plus fameuses dans le monde du jeu vidéo, Nintendo vendait des hanafuda – des cartes à jouer traditionnelles japonaises – et elle fut leader dans le domaine. Elle a officié presque uniquement sur ce secteur, de sa création en 1889 jusqu'aux années 1970, il existe donc de très nombreux jeux de cartes sur des thèmes variés et il en sort encore de nos jours.

Depuis plus de 20 ans, Fabrice collectionne ces Hanafuda. L'homme, également connu sous le pseudo Yamafuda (contraction de Yamauchi – famille fondatrice de Nintendo – et Hanafuda), possède près de 600 jeux de cartes, auxquels s'ajoutent environ 150 objets à l'effigie des personnages phares de la firme d'Osaka : figurines, peluches, consoles anciennes et cartouches de jeux. Un vrai trésor (quand on sait que Super Mario Bros 3 peut coûter 156 000 dollars…), que le collectionneur a décidé de conserver dans un lieu capable de rendre hommage à ses biens.

Il a reconstruit, dans son jardin, la première boutique de Nintendo ouverte en 1889 à Kyoto et qui fut détruite en 2004. L'extérieur est conforme aux maisons traditionnelles japonaises, et l'intérieur est un véritable musée. Les étagères regorgent de jeux de cartes, des vitrines scellées contiennent les pièces les plus rares de la collection (magazines d'époque, catalogues commerciaux, jeux de société, etc.), et on croise même la reproduction des plaques de la devanture de la boutique, pour encore plus d'authenticité.

Si dans sa boutique de jardin, l'Alsacien ne présente que les cartes à jouer et les objets qui sont directement reliés à celles-ci, sa cave est remplie de goodies Nintendo, qui attendent d'être à leur tour exposés ! La collection de Fabrice a débuté au début des années 2000, quand il a voulu se procurer à nouveau la console de son enfance (la NES), ce qui a éveillé en lui une curiosité pour la marque, qui s'est rapidement muée en passion.

Pour le moment, ce petit musée est strictement personnel et son emplacement exact n'est pas précisé pour des motifs de sécurité. Son propriétaire continue de rassembler tout ce qu'il peut, pour ce qui constitue une véritable mine d'or sur l'histoire d'une des marques nippones les plus célèbres.

Ce beau projet nous rappelle qu'il est important de soutenir un enfant quand il débute une collection, car cela pourrait donner naissance un jour ou l'autre à ce type d'initiative !

Publié le 04 août 2021

A lire ailleurs