Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Pourquoi mange-t-on épicé dans les pays chauds ?

En Europe, durant le Moyen Age, les épices en provenance de l'Orient étaient surtout utilisées dans des potions médicinales (en petites quantités) plutôt que dans les plats, et ce en raison de leur prix. Seules les tables des riches se voyaient se parer de cannelle ou de poivre (on disait d'ailleurs, Cher comme poivre pour désigner quelque chose d'affreusement coûteux).

Dans les pays chauds en revanche, ces denrées étaient plus abordables et variées. La consommation d'épices se fixa donc plus facilement dans les coutumes et traditions de l'époque jusqu'à aujourd'hui, et les piments, paprika et autres cumin devinrent des incontournables dans les plats de ces régions.

Il est également possible que certaines épices, de par leurs propriétés chimiques, permettaient aux peuples des pays chauds de conserver longtemps la viande et autres denrées périssables. En effet, l'origan, le cumin ou encore les clous de girofle ont un pouvoir antibactérien qui empêche champignons comme microbes de proliférer (dans 80% des cas). Il se peut alors que, donnant un goût devenu agréable aux habitants, les épices soient restées dans leurs mœurs et dans leurs plats traditionnels.

Publié le 21 février 2017

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Magazines de connaissances

Abonnement COMMENT ÇA MARCHE
Abonnement SCIENCES HUMAINES
Abonnement PREMIERE
Abonnement LE PETIT LEONARD
Abonnement TÉLÉRAMA
Abonnement AIR ET COSMOS