Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Magicien

En quoi cela consiste ?

Un magicien pratique des tours de magie au cours d'un spectacle. On l’appelle aussi illusionniste ou encore prestidigitateur. Artiste à part entière, le magicien est le maître de l’illusion. Il fascine les spectateurs avec ses tours de passe-passe qui nécessitent des accessoires mais surtout du talent et de la dextérité pour mystifier son public. Un magicien peut faire partie d’une troupe (théâtre, cirque...) ou travailler seul en indépendant. Il peut alors proposer ses talents pour animer une fête ou un gala de magie.


Diplômes requis

Il n’y a pas de diplôme requis pour devenir magicien. Comme beaucoup de carrières artistiques, il s’agit surtout d’une vocation : on devient magicien car on aime la magie. Pour accéder à ce milieu, il faut beaucoup travailler ses tours et les différents aspects de son spectacle : discours, musique, scène et mise en scène, accessoires... Ceci fait, il faudra s’auto-promouvoir et frapper aux bonnes portes.
Il existe cependant de nombreuses écoles de magie qui forment à ce métier fascinant, en enseignant des tours et des trucs de prestidigitation.


Domaines ou qualités à travailler

Il n’y a pas de matière à particulièrement travailler à l’école. Au-delà de son talent, le magicien doit avant tout savoir subjuguer son public à travers un discours efficace et des gestes précis. L’éloquence est donc un atout indispensable dans l’exercice de ce métier. Le magicien doit également être créatif, patient et persévérant pour mettre au point un tour et le parfaire à force de pratique. Enfin, être doté d’un bon sens de la communication aide beaucoup lorsque l’on est sur scène mais aussi hors de la scène pour faire sa promotion.

Rencontre avec...

Dalpaz, magicien humoriste

Comment vous est venue l'envie de faire ce métier ?
Dès l'enfance, j'étais attiré par la scène. J'ai commencé par la musique, puis le théâtre. Je ne ratais pas un épisode de "Y'a un truc" présenté par Gérard Majax dans les années 70. Enfant je faisais déjà quelques tours.
Les métiers de bouche m'ont également attiré, puisque ce fut comme cuisinier que j'entrais dans la vie active. Après des années au service des autres, j'ouvre mon restaurant avec mon épouse, et c'est pendant cette période que je redécouvre la magie, par le biais d'un animateur commercial, qui me donne les coordonnées d'un magicien professionnel. Il me dirige vers l'amicale Robert Houdin d'Angers, où je rencontre mon Maître, celui à qui je dois aujourd'hui d'être professionnel du spectacle.
J'ai commencé par le "close-up", étape indispensable pour acquérir les bons gestes qui font de vous un magicien digne de ce nom. Le travail sur scène est venu naturellement un peu plus tard. Évidemment, cela n'avait rien à voir avec les tours que je présentais dans ma jeunesse, le niveau étant beaucoup plus élevé.
Dans notre restaurant, je présentais à mes clients toutes les belles choses que je travaillais, puis de fil en aiguille, on m'a demandé un spectacle, puis deux, puis dix.
Nous avons donc décidé de vendre le restaurant, afin de nous consacrer à part entière à la magie et d'en faire notre métier.

C'est un concours de circonstances finalement, qui nous a amené aujourd'hui au monde du spectacle. Je dis nous, car mon épouse m'a suivi, et gère maintenant la technique, sonorisation, éclairage, et également sur scène où elle a sa place.

Quel a été votre parcours pour y arriver ?
Après la vente du restaurant, il a fallu que je travaille à mi-temps pour gagner ma vie pleinement. Quatre ans environ ont été nécessaires pour vivre de notre passion. Nous avons créé deux spectacles : un numéro de cabaret, plutôt à destination des adultes, puis un spectacle pour jeune public. C'est ce dernier qui nous a demandé le plus de travail : création des décors, effets spéciaux, costumes, bande musicale...
Nous proposons maintenant trois spectacles différents, ce qui nous permet aujourd'hui de vivre de notre métier. Nous avons finalement oublié les galères que nous avons traversé, mais lorsque qu'on y repense, cela n'a pas été facile tous les jours.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre profession ?
En premier lieu, donner du plaisir au public, le faire rie, l'étonner, le mystifier.
La liberté fait également partie des avantages indéniables de ce métier. Le côté nomade, la découverte des régions, et les rencontres que l'on peut faire partout sur le territoire, que ce soit avec des artistes, des organisateurs, du public ou des techniciens de théâtre.
Et le plus important bien sûr : le plaisir de jouer !

Quels sont en revanche ses inconvénients ?
Il y a des inconvénients dans tous les métiers. Celui-ci en a peu mais en voici tout de même quelques uns.
Le nombre de kilomètres que l'on peut parcourir dans une année est impressionnant. Rouler sur de longues distances peut être épuisant parfois.
Le comportement de certaines personnes également peut faire partie des affres du métier. Il arrive (et cela est très spécifique à la magie) que des spectateurs mal éduqués se comportent comme des imbéciles durant votre représentation. Soit ils sont imbibés d'alcool et trouvent amusant de perturber votre spectacle, soit ce sont des "forts en gueule" qui pensent briller par leur intervention idiote auprès du public. Cela arrive principalement à vos débuts, lorsque vous manquez d'expérience. Plus tard, avec du métier, cela se retourne souvent contre le gêneur, et le public vous aide même à le faire taire.
Le dernier inconvénient, c'est que les contrats ne viennent pas tout seuls. Il faut aller les chercher. Si avant nous avions des contacts directs, par téléphone surtout, aujourd'hui la plupart des contacts se fait par email. Ils sont souvent très impersonnels, du type: "bonjour, votre prix pour un spectacle ?"
La société évolue et il faut faire avec. Le plus difficile est de convaincre les clients de vous engager. Un petit conseil, travaillez la communication, notamment votre site internet : avoir du talent ne suffit pas, il faut le faire savoir !
De plus, vous ne serez pas choisis uniquement sur la qualité de votre travail, mais aussi sur l'aspect financier. Il faut donc trouver le meilleur compromis.

Y a-t-il encore des débouchés dans ce secteur d'activité ?
Il y en aura pour ceux qui visent l'excellence, le sommet de notre art. Cela ne veut pas forcément dire que vous devez être le champion du monde, mais se situer dans le haut du tableau. Vous allez sans doute me trouver un peu dur, mais trop de gens décident de se lancer dans la magie en achetant deux ou trois trucs qui marchent tout seuls. La magie, ce n'est pas ça ! C'est une somme considérable de travail, de sacrifices et de don de soi.
Vous n'apprendrez pas la magie sur internet, elle y est le plus souvent massacrée par de jeunes ignorants qui mettent en ligne des vidéos plus qu'approximatives, sur des tours qu'ils expliquent sans les maîtriser.
Pour apprendre ce métier passionnant, il vous faudra travailler à l'école pour commencer, afin d'atteindre un bon niveau, mettre le nez dans les livres, et pas seulement de magie, trouver un maître qui vous apprendra le métier, cela vous fera gagner du temps. Il existe également dans beaucoup de villes de France, des amicales et des clubs de magie affiliés pour la plupart à la FFAP (Fédération Française des Artistes Prestidigitateurs).
Si vous respectez ces quelques principes, alors vous aurez de l'avenir dans la reine des arts.

Son site internet : www.medieval-dalpaz.com

Découvrez d'autres métiers :

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement COURRIER CADRES
Abonnement L'ÉTUDIANT
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement ENTREPRENDRE