Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Si tous les animaux mouraient, quelle espèce disparaitrait en dernier ?

Dans un scénario où la Terre deviendrait stérile, c'est-à-dire dans le cas où toute la vie disparaîtrait, deux espèces pourraient concourir au titre de survivant ultime.

La première n'est autre que le cafard. Cet insecte indésirable dans nos maisons est en effet doté d'une résistance hors du commun qui force le respect. Déjà, s'il survit à un produit chimique, il est capable de développer une résistance et de la transmettre à ses descendants. Il peut aussi supporter des doses de radiation suffisantes pour tuer un homme ainsi qu’une pression jusqu'à 900 fois son propre poids. Et pour ce qui est de se nourrir, des miettes lui suffisent à tenir des semaines durant ! Rien d'étonnant à ce que le cafard ait existé sur Terre bien avant les dinosaures, depuis... 350 millions d'années.

Ensuite, il y a les tardigrades. Affectueusement baptisés "oursons d'eau", les tardigrades sont des animaux de l'embranchement des Tardigrada, un embranchement proche des Arthropodes. Mesurant environ un millimètre, cet animal vit dans des milieux humides comme le lichen ou la mousse, et il est encore plus résistant que le cafard. Il peut survivre à une température allant de -272°C à 150°C, à une pression équivalente à 20 Tour Eiffel, à une sécheresse extrême (<1% d'humidité), à la plupart des radiations (jusqu'à 1 100 fois ce qui pourrait tuer un homme) et même au vide spatial. Les tardigrades peuvent aussi réparer leur ADN abîmé et entrer en cryptobiose, une sorte d'hibernation ultime, de laquelle ils se réveillent tranquillement quand les conditions environnementales deviennent favorables. Au Groenland, on a ainsi trouvé des tardigrades dans de la glace vieille de 2 000 ans. Ils sont "revenus à la vie" dès que la glace a fondu !

Le tardigrade est jusqu'ici l'être vivant pluricellulaire le plus résistant de la planète, si résistant que les scientifiques pensent qu'il a été amené sur Terre par une météorite !

Publié le 18 juillet 2019

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Magazines de connaissances

Abonnement 01NET
Abonnement HISTORIA
Abonnement SO FILM
Abonnement LE PETIT LEONARD
Abonnement AIR ET COSMOS
Abonnement TECHNIKART