Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Comment laisser un robot gérer votre profil Tinder

Fatigué de devoir swiper, d'attendre les matchs et de converser avec vos potentiel(les) partenaires sur Tinder ? Laissez ce robot gérer votre profil à votre place, comme l'a fait ce développeur belge qui a ainsi trouvé l'amour sur l'application.

Et si le futur de la drague en ligne passait par des Bots ? C'est en tous cas une possibilité bien réelle, qui a pris forme sous l'impulsion de Robert Winters, un développeur belge, créateur d'un robot qui a réussi à entretenir 200 conversations sur l'application Tinder.

Certainement lassé de voir défiler les images de profils et de devoir les envoyer à droite ou à gauche, selon ses goûts, Robert a développé un outil pour faire le travail à sa place. Ce bot est capable d'analyser les partenaires susceptibles de plaire au développeur, puisqu'il tient compte des points communs, des envies et des caractéristiques physiques de chaque profil et qu'il les compare avec les attentes de son créateur.

Une manière rapide de faire un premier tri et d'engranger des matchs, comme savait déjà le faire le Tinderbot en 2015, qui lui aussi était capable de sélectionner (principalement sur des critères physiques) les filles les plus adaptées aux envies de son développeur. Mais cette version belge ne s'arrête pas là !

L'algorithme de ce robot est en mesure de converser automatiquement avec les profils qui correspondent à sa recherche. En s'appuyant sur les progrès réalisés en matière d'Intelligence Artificielle, le développeur qui s'est servi d'un bot déjà existant (créé par Justin Long) mais qu'il a perfectionné, a mis au point un script de réponses potentielles qui lui permet de discuter avec des filles, sans que cela ne paraisse louche. Et ça fonctionne, car le robot a pu échanger en simultané avec plus de 200 utilisatrices de l'appli.

C'est d'ailleurs durant ces nombreux échanges que Robert Winters a parlé avec son actuelle petite amie. L'histoire serait belle – bien qu'un peu effrayante – si le bot leur avait servi d'intermédiaire mais il se trouve que les deux tourtereaux se sont en réalité recroisés quelques mois plus tard à une fête.

L'utilisation de bots aussi performants pour matcher sur les applications de rencontres intrigue autant que cela impressionne. On peut se demander si le futur de la drague en ligne sera automatisé et si, dans ce cas, les membres qui correspondent aux critères de beauté formatés ne seront pas les seuls à obtenir des matchs. La question se pose, mais l'utilisation des bots est loin d'être acquise, car le profil robot de Winters a été banni de Tinder très rapidement.

Publié le 26 février 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines de société

Abonnement PÈLERIN
Abonnement MON QUOTIDIEN
Abonnement LE POINT
Abonnement L'ACTU
Abonnement POINT DE VUE
Abonnement LES INROCKUPTIBLES