Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

LE BÉLUGA

Description physique

Le béluga bénéficie de plusieurs autres dénominations : dauphin blanc, baleine blanche ou encore marsouin blanc.
Cet animal marin peut mesurer jusqu’à 6 mètres de long, le mâle étant plus grand que la femelle. Son bec est court, sa bouche est large; son corps est cylindrique et s’effile aux extrémités, c’est-à-dire au niveau du museau et de la queue. C’est aussi un dauphin sans ailes. Il pèse entre 700 kg et 1,5 tonne.
Le béluga possède le sonar le plus développé de tous les cétacés.

Son lieu de vie

Les bélugas vivent en groupes, soit en haute mer, soit dans les zones côtières, le plus généralement dans les eaux arctiques et subarctiques. En période estivale, ils préfèrent les eaux peu profondes En hiver, ils migrent vers les eaux froides : c’est la période la plus propice aux amours. Les bélugas se mêlent aisément avec leurs congénères du même âge.

Son alimentation

Ce mammifère des mers mange des poissons (anguille, capelans, morue, aiglefin, saumon...), des crustacés, des pieuvres et autres produits de la mer. Il lui suffit de plonger à quelques mètres pour trouver sa nourriture.

Sa reproduction

Le bébé béluga est appelé « veau ». Après une gestation de 15 mois, la femelle béluga donne naissance à un seul petit, au printemps. A sa naissance, le veau est de couleur grise ; il ne devient blanc qu’à l’âge adulte, à 7 ans pour les femelles et à 9 ans pour les mâles.

Son espérance de vie

Le béluga vit en moyenne entre 30 et 50 ans.

Son cri

Le béluga possède un large éventail de sons : couics, tintements, sifflements, claquements. En raison de ce répertoire très varié, il est surnommé le « canari des mers », en référence aux vocalises d'un oiseau.

Signes particuliers

Les principaux prédateurs des bélugas sont l’ours blanc et les orques. Mais l’homme aussi chasse ce mammifère qui a été le premier cétacé à avoir été mis en captivité. La peau du béluga est prisée pour son cuir. De plus, le béluga ayant été accusé de consommer de grandes quantités de morue et de saumon, les pêcheurs ont réussi à faire autoriser son abattage pour préserver la pêche.
Enfin, la pollution marine est un réel danger pour la survie de ces animaux blancs.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines sur les animaux

Abonnement LA SALAMANDRE
Abonnement CHEVAL PRATIQUE
Abonnement SPECIAL CHATS
Abonnement ANIMAUX BONHEUR
Abonnement 30 MILLIONS D'AMIS
Abonnement SPECIAL CHIENS