Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

D'où viennent les odeurs qu'ont les choses ?

Pour sûr, une tarte aux pommes ne sent pas du tout comme un cake à la banane, mais pourquoi ? Eh bien, tout simplement parce que les molécules qui émanent de la pomme sont pour la plupart différentes de celles qui émanent de la banane !

Les odeurs sont en fait de petites molécules qui sont libérées dans l'air. Elles sont appelées "molécules odorantes". Que ce soit un steak en train de griller sur le barbecue, une gousse d'ail que l'on pèle ou un sapin sous un soleil du mois d'août, tout, ou presque, libère des molécules odorantes dans l'air.

Or lorsqu'on respire, ou plus précisément lorsqu'on inspire, ces molécules passent dans nos narines où des récepteurs olfactifs les capturent et s'activent. Ces derniers envoient alors un signal nerveux au cerveau qui identifie l'odeur en reconnaissant de quel type de récepteurs provient le signal. C'est comme ça qu'on arrive à sentir les odeurs.

A noter que le nez humain ne peut sentir une odeur qu'à partir d'une concentration minimum de 10-17 mol/litre (dix puissance moins dix-sept mol par litre).

Publié le 11 août 2019

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Magazines de connaissances

Abonnement DOSSIER DE L'ART
Abonnement L'INFORMATICIEN
Abonnement LIRE
Abonnement TECHNIKART
Abonnement SECRETS D'HISTOIRE
Abonnement SO FILM