Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Quand l'araignée marche, quelle patte met-elle en premier ?

L’araignée est un arachnide possédant huit pattes, quatre de chaque côté, que l’on appelle plus précisément des pattes ambulatoires. Elles sont très mobiles et fonctionnent de manière synchrone pour certaines, asynchrone pour d’autres.

Les deux pattes avant de l’araignée fonctionnent un peu comme deux jambes arquées, se déplaçant juste de façon plus ramassée que les nôtres et ce autour de deux articulations. La paire suivante contrebalance le mouvement de ces deux premières pattes, les pattes d’un côté se déployant et se repliant à des angles différents, mais en restant synchrone. Et lorsque les deux pattes d’un côté se déplient, celles de l’autre côté se replient et vice versa.

Vient maintenant la troisième paire de pattes qui imite tout simplement les mouvements que font la première paire, puis la quatrième et dernière paire qui, elle, copie la seconde paire.

Évidemment, dans la pratique, les mouvements de marche d’une araignée sont un peu plus complexes que cela, surtout en prenant en compte que ces deux pattes avant et arrière lui servent aussi à maintenir son équilibre. Au final, quand elle commence à marcher, elle bouge au moins deux pattes : une de devant et une de derrière.

Publié le 09 novembre 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question