Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un million de personnes prêtes à partir à la chasse aux aliens

L'armée américaine commence à s'inquiéter d'une éventuelle invasion de la zone 51, après un appel lancé sur les réseaux sociaux pour investir les lieux. Des centaines de milliers de personnes semblent en effet vouloir en découdre pour connaître enfin la vérité sur les extraterrestres.

Depuis des dizaines d’années, la Zone 51 fascine les amateurs d’Ovnis et ceux qui pensent que la vérité est ailleurs. De nombreux complotistes sont en effet persuadés que cette base secrète de l’US Air Force, située dans le désert du Nevada, contient des preuves de l’existence des extra-terrestres.

Ce n’est pas nouveau, car dès 1947 et le crash d’une sonde – décrite par la presse locale comme les restes d’une soucoupe volante – le mystère qui entoure cette zone a pris forme et a depuis été alimenté aussi bien par le cinéma et la TV (Independance Day, X-Files, Roswell…) que par Internet. Récemment, un documentaire Netflix donnait la parole à un pseudo-scientifique qui jurait avoir travaillé sur des projets top-secrets sur les aliens dans la Zone 51.

Tous ces éléments nous permettent de comprendre comment la création d’un événement Facebook - Storm Area 51, They Can't Stop Us All of US, soit "Prenons d'assaut la Zone 51, ils ne peuvent pas tous nous arrêter" - a pris une ampleur si grande que le gouvernement américain a dû s’en mêler.

En juin 2019, les trois créateurs d’un site parodique décident, pour le fun et pour récolter quelques like, de lancer une initiative visant à se rendre en masse dans la Zone 51 le 20 septembre 2019. L’idée proposée est totalement loufoque, puisqu’il s’agirait de miser sur la force du nombre pour déborder les services de sécurité, en fonçant vers la base en courant comme dans Naruto ! La proposition prête bien évidemment à sourire, et les organisateurs n’ont pas manqué de poster sur leur compte un message indiquant qu’il ne s’agissait que d’une blague : "Bonjour gouvernement américain. Ceci est une blague, je n'ai pas l'intention de mettre ce plan à exécution".

Sauf qu’avec 1,7 million de participants inscrits et pas moins de 1,3 million de membres intéressés, le potentiel rassemblement inquiète les autorités. L’armée américaine prévient d’ailleurs, avec le sérieux qu’on lui connaît, que quiconque enfreindrait le périmètre de sécurité de 40 km établi autour de la zone devra faire face aux conséquences. Dans le meilleur des cas, il s’agit d’une amende de 1000 dollars, mais l’usage des armes à feu est permis, dans le cas où les intérêts du pays seraient menacés.

Ces mesures seront-elles assez dissuasives pour faire plier les plus fervents défenseurs de la vérité ? La réponse le 20 septembre.

Publié le 22 juillet 2019

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines de société

Abonnement PARIS MATCH
Abonnement LE PETIT QUOTIDIEN
Abonnement LES DOSSIERS DE L'ACTUALITE
Abonnement LE NOUVEL OBSERVATEUR
Abonnement LES INROCKUPTIBLES
Abonnement L'EXPRESS