Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Une mouche peut-elle survivre si elle ne vole plus ?

Les ailes d’une mouche sont le résultat d’une évolution de plusieurs millions d’années. D’une manière générale, elles lui servent non seulement à se déplacer, mais aussi à échapper à ses prédateurs, à trouver un partenaire ou encore à trouver sa nourriture. Elles sont donc très utiles à sa survie, mais utile ne signifie pas essentiel.

Tout dépend en fin de compte de l'endroit où se trouve la mouche au moment où elle devient incapable de voler. Si cela lui arrive dans un endroit sans prédateur et abondant en nourriture, il y a de fortes chances qu’elle continue à vivre tranquillement sa vie de mouche sans être gênée outre mesure, à part, peut être, une certaine nostalgie du vol. En revanche, il est sûr que si elle se trouve dans un environnement hostile, elle ne fera pas long feu.

A noter qu’il existe dans la nature deux espèces de mouches sans ailes appartenant à la famille des Sphaeroceridae et baptisées Anatalanta aptera et Anatalanta crozetensis. Outre l’absence d’ailes, ces mouches présentent une grande résistance au jeûne grâce à une réserve de graisses qu’elles constituent spontanément.

Publié le 17 septembre 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?