Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Pourquoi ne peut-on pas garder les morts chez soi ?

On ne peut pas garder de morts chez soi tout simplement par souci d’hygiène.

Quand une personne meurt, toutes ses fonctions biologiques s’arrêtent. Les bactéries prennent alors le dessus et commencent leur travail de décomposition. Le corps se dégrade et la décomposition entraîne une odeur épouvantable qui attire mouches et autres insectes nécrophages. A partir de là, il y a un risque évident de propagation des maladies.

Il est donc interdit par la loi de garder chez soi un défunt. Seule une période maximale de 6 jours est accordée pour la veillée funèbre. Durant ces 6 jours, le défunt va recevoir une toilette mortuaire ou subir un traitement pour la conservation du corps (en cas de transfert 24 heures après le décès). Puis, le corps de la personne décédée doit être mis en terre ou incinéré.

Dans certains pays, il est encore possible de conserver dans une urne les cendres d'une personne incinérée. En France, il est interdit de conserver les cendres dans son logement ou de les disperser dans son jardin. L'urne doit être placée dans une sépulture (même privée) ou un columbarium. Les cendres peuvent être dispersées dans un espace prévu à cet effet. La dispersion en pleine mer est également autorisée.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Magazines de connaissances

Abonnement PLAISIRS DE PEINDRE
Abonnement COSINUS
Abonnement SCIENCES HUMAINES
Abonnement TÉLÉRAMA
Abonnement PREMIERE
Abonnement MICRO PRATIQUE