Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Pourquoi ferme-t-on toujours les yeux quand on éternue ?

Atchoum ! Et voilà nos yeux qui se ferment une demi-seconde le temps que nez et bouche expulsent les gêneurs qui les ont titillés.

On a tout d’abord pensé que ce réflexe de fermer les yeux en éternuant était une protection mise en place par le cerveau pour les préserver. Certains avancent par exemple que ce serait pour empêcher les yeux de sortir de leurs orbites quand on éternue (!). Depuis, on sait qu'il est peu probable que la pression générée par l'éternuement provoque un tel "accident".

D'autres pensent que ce serait pour empêcher les particules expulsées de revenir dans les yeux. Là encore, comme lesdites particules sont projetées à 16 km/h en ligne droite, il est peu probable qu'elles reviennent dans les yeux.

Finalement, tout ce que l'on sait, c’est que l'éternuement est un phénomène qui fait se contracter plusieurs muscles du corps, allant de ceux de l'œsophage aux muscles intercostaux (entre les côtes) jusqu'au sphincter. Il est donc plus probable que parmi les muscles sollicités, on retrouve tout simplement le muscle orbitaire, celui qui actionne la fermeture de la paupière.

Publié le 17 décembre 2018

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Magazines de connaissances

Abonnement SCIENCE MAGAZINE
Abonnement LIRE
Abonnement DOSSIER DE L'ART
Abonnement ARKEO JUNIOR
Abonnement SOCIETY
Abonnement SECRETS D'HISTOIRE