Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Pourquoi dit-on que l'amour rend aveugle ?

Quand on est amoureux, immanquablement, on idéalise plus ou moins fortement la personne. Or, quand on idéalise quelqu’un (ou quelque chose), la perception que nous en avons est modifiée positivement. Par exemple, on voit surtout ses qualités et beaucoup moins ses défauts. Les autres, eux, comme ils n’en sont pas amoureux, n’ont pas ce biais et voient les choses plus clairement que nous. D’où l'on dit volontiers que l’amour rend aveugle.

Quand on est amoureux aussi, on fait confiance. La personne en face aura beau mentir, tant qu’on n’a pas la preuve irréfutable de ses mensonges, on lui laisse le bénéfice du doute. Parfois, même quand cette preuve est sous nos yeux, on est capable de passer outre et de l’ignorer. Là encore, on dit que l’amour rend aveugle.

D’une manière générale également, l’amour est un sentiment fort et très subjectif. Il est si fort qu’on en arrive parfois à mettre les intérêts de l’autre avant les siens. Dans de telles circonstances, tant qu’on est amoureux, rien n’arrive à nous détourner des sentiments que nous éprouvons et surtout pas l'avis des autres. On dit alors que l'amour rend aveugle puisque malgré des faits objectifs qui devraient pousser à faire le contraire, on continue à excuser, à défendre ou à pardonner celui ou celle qu'on aime.

Enfin, preuve ultime que l’amour rend vraiment aveugle, des scientifiques britanniques ont découvert que 3 zones du cerveau étaient désactivées chez les personnes amoureuses. Parmi ces zones, on compte celle en lien avec notre jugement critique. En gros, quand on est amoureux, notre esprit critique et notre faculté de jugement sont comme anesthésiés face à l’être aimé.

Publié le 25 avril 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question