Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Pourquoi a-t-on de la fièvre ?

La fièvre est une réaction de notre organisme, suite à une invasion de microbes ou de virus.

On a pensé un moment que la fièvre, en augmentant la température du corps, lui permettait de produire plus de globules blancs pour lutter activement contre les bactéries, virus et microbes. La fièvre semblait donc être un système de défense naturel de notre corps pour lutter contre une maladie infectieuse.

Mais les médecins ne sont plus certains de cela, et la fièvre reste assez mystérieuse. Une chose est sûre, elle permet de donner l'alerte en indiquant qu'il y a un problème. C'est un bon indicateur de l'évolution d'une maladie, sans pour autant donner des détails sur la gravité de la pathologie. Ainsi, une fièvre de 39°C, d'origine grippale, peut être moins inquiétante qu'une fièvre de 38°C suite à une infection bactérienne sérieuse.

On parle d'ailleurs de fièvre si la température du corps est égale ou supérieure à 38°C (37°C étant la température normale du corps). Une fièvre n’est pas dangereuse tant que cette température n’est pas supérieure à 40°C. A 41,5°c, la chaleur risque d’endommager irréversiblement le cerveau, causant la mort.

Mis à jour le 26/03/2019

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Magazines de connaissances

Abonnement HISTORIA
Abonnement SCIENCES HUMAINES
Abonnement JE PEINS
Abonnement PREMIERE
Abonnement LE PETIT LEONARD
Abonnement SECRETS D'HISTOIRE