Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Les méduses qui flottent près des côtes sont-elles mortes ou vivantes ?

Par définition, les méduses sont du plancton et peuvent d'ailleurs être catégorisées selon leur taille : mésoplancton pour les plus petites, macroplancton pour la taille au-dessus, et mégaplancton pour les plus grosses (jusqu'à 2 mètres de diamètre). Elles sont ainsi désignées puisqu'elles n'ont aucun moyen de décider de la direction à prendre dans l'eau et n'ont d'autres choix que de se laisser porter par les courants.

Maintenant, il arrive que ces courants marins amènent les méduses près des côtes en compagnie d’autres organismes qui, comme elles, n'ont aucun moyen de lutter contre. C'est ce que l'on appelle le plancton côtier. Le fait qu'elles dérivent ainsi, comme abandonnées au gré des vagues, est donc tout à fait normal et cela ne signifie absolument pas qu'elles soient mortes. Bien sûr, il peut arriver que des méduses mortes soient charriées par le courant, mais comme elles se comporteraient alors exactement comme les autres, cela reste impossible à savoir sans les observer de très près, voire de les pêcher.

En somme, il convient de considérer que les méduses qui flottent près des côtes sont bel et bien vivantes.

> A LIRE AILLEURS : Les méduses prolifèrent dans les océans du globe

Publié le 10 octobre 2017

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Magazines de connaissances

Abonnement PLAISIRS DE PEINDRE
Abonnement JE PEINS
Abonnement AIR ET COSMOS
Abonnement COMMENT ÇA MARCHE
Abonnement SCIENCES HUMAINES
Abonnement LE PETIT LEONARD