Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Faut-il être imberbe pour être un grand nageur ?

Il est vrai que, scientifiquement parlant, nager est une question d'hydrodynamisme : le corps se meut dans l'eau et, plus il sera lisse, moins il offrira de résistance et, logiquement, plus il ira vite.

C'est là un principe que les grands nageurs, lors de compétitions comme les Jeux olympiques, prennent au pied de la lettre. Ainsi, une semaine avant, voire la veille du rendez-vous, ils s'épilent jambes, torse ou encore bras pour éliminer toute trace de poils sur leurs corps. Le but est d'éliminer au maximum tout ce qui peut freiner la progression dans l'eau afin de gagner un dixième de seconde par-ci ou un centième par-là. C'est d'ailleurs la raison pour laquelle, en plus de l'hygiène, les nageurs portent un maillot et un bonnet.

Mais si être imberbe fait effectivement aller (un peu) plus vite dans l'eau, il n'est absolument pas un critère essentiel pour être un champion de natation. La technique et le talent comptent beaucoup plus que s'épiler, même s'il est vrai qu'à un haut niveau, la majorité des nageurs se plie volontiers au rituel de l’épilation.

Mis à jour le 24/05/2019

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Magazines de connaissances

Abonnement TECHNIKART
Abonnement SCIENCES HUMAINES
Abonnement ARKEO JUNIOR
Abonnement TÉLÉRAMA
Abonnement COSINUS
Abonnement COMMENT ÇA MARCHE