Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Est-ce normal d'être triste à l'adolescence ?

L'adolescence est une période de la vie assez complexe, parfois difficile à traverser. C'est l'âge où le corps change et ce changement n'est pas toujours facile à accepter. C'est aussi l'âge où l'on prend conscience de certaines difficultés de la vie : réussir ses études, tomber amoureux... Pour toutes ces raisons, il peut arriver qu'un adolescent se sente triste face à ces petites épreuves.

Un passage parfois difficile

L'adolescent n'est plus un enfant et pas encore un adulte. Cette position s'avère parfois inconfortable. Un ado peut ainsi se sentir "prisonnier" de sa tranche d'âge : il a envie de faire beaucoup de choses, mais beaucoup de choses lui sont interdites. Cette frustration peut déclencher une certaine tristesse.

Être adolescent, c'est aussi avancer dans la vie et découvrir des événements ou des sentiments qu'on ignorait jusqu'alors : la disparition d'un proche, la séparation des parents, un échec sentimental... Ces épreuves qui font partie de la vie peuvent être très déstabilisantes et altérer temporairement la joie de vivre.

Faire face à la tristesse

Si tu connais une certaine lassitude, une tristesse mal définie, c'est sans doute passager. Il faut parfois laisser tout simplement passer. C'est peut-être aussi le moment de se faire plaisir : sortir voir des amis, aller au cinéma, faire du sport, jouer à des jeux vidéos... Il faut essayer de prendre conscience de tout ce que la vie peut t'apporter de positif.

En revanche, si cette tristesse persiste, n'hésite pas à en parler autour de toi, notamment à tes parents. En cas de déprime tenace, il faudra peut-être consulter un spécialiste qui t'aidera à surmonter tes difficultés.

Se sentir inférieur aux autres

De nombreux ados connaissent des sentiments d'infériorité par rapport aux autres. En effet, à l’adolescence, on a toujours tendance à se comparer aux autres. Mais cela ne peut être qu’une source de manque de confiance. Si on se compare en permanence, on risque de devenir dépendant des autres et de ne pas pouvoir se développer personnellement.

Mieux vaut se comparer à soi-même, essayer de s’améliorer, de progresser, sans pour autant devenir perfectionniste à l’excès, car chacun a ses qualités, ses talents, ses points faibles, ses limites… Il faudrait tout d’abord les découvrir, s’auto-évaluer et ensuite, s’accepter tel que l’on est. L’incertitude de nos capacités nous fait minimiser nos qualités et amplifier celles des autres. Il est important de faire ressortir nos points forts, de mettre en avant nos propres qualités. Ainsi, on va gagner en estime de soi.

Publié le 31 mai 2018

A lire ailleurs

2 commentaires

Mon opinion à moi… (par Selma, le 29/11/2018)

Je ne peux pas parler à ma mère, car on n’a pas un super lien, mais je parle un peu à mon père. Mais il ne me comprend pas trop. Donc, moi, j'écris dans un journal intime, même si j'ai des frères et sœurs qui aiment bien le lire…

Tihiana (le 12/04/2014)

Parler à ses parents c'est déjà pas top alors parler à un "spécialiste" ! Non ... Mais les gens de mon age n'écoutent pas les autres car eux aussi ont leurs problèmes, personne à qui parler .

Vous aussi, laissez votre avis !

Cherchez une réponse :

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Magazines de connaissances

Abonnement DOSSIER DE L'ART
Abonnement COSINUS
Abonnement JE PEINS
Abonnement HISTORIA
Abonnement SCIENCE MAGAZINE
Abonnement LE PETIT LEONARD