Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Comment l'araignée fabrique ses fils pour tisser sa toile ?

La toile de l’araignée est fabriquée dans son abdomen. Elle est essentiellement composée de protéines synthétisées naturellement par ses glandes séricigènes. Une araignée en possède généralement plusieurs sortes, ce qui lui permet de sécréter différentes types de toiles.

Les glandes séricigènes fabriquent et stockent la soie à l’état liquide. Celle-ci est composée de fibroïnes et d’autres grandes protéines qui lui confèrent sa solidité et son élasticité.

Lorsque l’araignée a besoin de sa toile, celle-ci fait sortir la soie de ses glandes séricigènes, grâce à des orifices situés à l'extrémité des filières (appendices mobiles qui filent la soie) appelés des fusules. Une fois au contact de l’air, la soie liquide se solidifie immédiatement pour former la toile que l’on connaît. Il ne lui reste plus qu’à tirer le tout avec ses pattes et à tisser.

Des toiles assez variées

Les glandes séricigènes de l’araignée fabriquent différents types de fils de soie : des fils destinés à la fabrication de toiles (le fil de traine formant la trame de la toile, le fil qui forme la spirale de la toile), un fil destiné à emmailloter les victimes pour ensuite pouvoir les déguster, un fil servant à la sécurité de l’araignée (elle peut tomber de sa toile et y remonter en utilisant ce fil), un fil servant à la fabrication de cocons pour les œufs, des fils lui permettant de se déplacer, un fil avertisseur, une soie destinée à la fabrication d'armes pour chasser, des fils servant au tissage de toiles de mues…

Il est aussi intéressant de savoir que certaines espèces d’araignées tissent des toiles régulières ou géométriques, qui peuvent être orbiculaires ou triangulaires, alors que d’autres espèces fabriquent des toiles irrégulières (en fils diffuse, en nappe, en tube, en "voile de bateau", en dôme…).

1 commentaire

Abdomen (par Anonyme, le 09/10/2017)

Oui, je suis d'accord. Pourrions-nous avoir quelques précisions sur l'abdomen ? Réponse de la rédaction : L’abdomen de l’araignée, nommé aussi l'opisthosoma, est ovoïde et n'est pas segmenté. Il est recouvert d’une membrane élastique et parfois aussi de dessins permettant de reconnaître certaines espèces. Il porte des filières qui produisent la soie et est relié au céphalothorax par un fin pédoncule.

Vous aussi, laissez votre avis !

Cherchez une réponse :

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Magazines de connaissances

Abonnement TÉLÉRAMA
Abonnement L'INFORMATICIEN
Abonnement JOURNAL DE PEDIATRIE ET DE PUERICULTURE
Abonnement SCIENCES HUMAINES
Abonnement MICRO PRATIQUE
Abonnement SCIENCE MAGAZINE