Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Comment font les guirlandes de Noël pour clignoter ?

Que serait Noël sans les guirlandes accrochées aux sapins qui brillent alors de mille feux au coin de la cheminée. Attention, pas n'importe quelles guirlandes : des guirlandes clignotantes aux multiples couleurs, parfaites pour souligner l'atmosphère festive de cette période de l'année. Mais au fait, comment fait-on pour les faire clignoter ?



Depuis les années 1800, la tradition veut que l'on mette des lumières dans les sapins de Noël. On utilisait alors des bougies, chose à la fois impressionnante et dangereuse. En 1882, à une époque où l'électricité n'en était qu'à ses balbutiements, le premier à avoir remplacé les bougies de Noël par des guirlandes lumineuses électriques a été l'Américain Edward Hibberd Johnson, ancien employeur et associé d'un certain Thomas Edison. Les premières guirlandes de Noël clignotantes ne sont apparues que bien des années plus tard, vers 1930.

Les différents types de guirlandes électriques

Dans l'absolu, il serait vain de tenter de lister tous les modèles de guirlandes électriques tellement il en existe. Il y en a à une seule couleur, d'autres multicolores, certaines utilisent des ampoules classiques tandis que d'autres fonctionnent avec des LED (chose qui permet de créer des guirlandes en tube, en rideau et autres formes insolites). Certaines encore sont musicales ou encore sont habillées dans une multitude de formes (boules, étoiles, etc.). Si vous êtes curieux, il existe plusieurs modèles à découvrir sur ce site.

Si l'on s'intéresse plus précisément aux illuminations qui clignotent, plus précisément à leur mode de fonctionnement, on peut, aujourd'hui, en distinguer deux sortes : les guirlandes clignotantes à ampoule bilame et les guirlandes clignotantes à circuit électronique.

Les guirlandes lumineuses clignotantes à ampoule bilame

Pour comprendre comment font les guirlandes pour clignoter, commençons par voir comment fonctionnent celles qui sont fixes, c'est-à-dire qui ne clignotent pas. Une guirlande, c'est en fait plusieurs ampoules montées en série et placées les unes à la suite des autres : on branche la prise, le courant passe et toutes les ampoules s'allument en même temps. Pour qu'elles se mettent à clignoter, il faut donc faire en sorte que le courant alterne entre le mode "passe" (ampoules allumées) et le mode "ne passe plus" (ampoules éteintes). C'est le rôle du bilame.



Un bilame est une sorte d'interrupteur mécanique composé de deux lames en contact, dont l'une se déforme sous l'effet de la chaleur pour ensuite reprendre sa forme initiale à température normale. Quand on branche la prise, le courant traverse le bilame et le chauffe. L'une de ses lames se déforme alors et s'écarte de l'autre. Ce faisant, elle ouvre le circuit électrique (le courant ne passe plus) et les ampoules s'éteignent. Comme le courant ne passe plus, la lame refroidit et revient à sa position initiale au contact avec l'autre lame. Ce faisant, le circuit électrique se ferme (le courant passe) et les ampoules s'allument, et ainsi de suite. Ce mode de fonctionnement explique aussi pourquoi il faut attendre un certain temps après l'avoir branchée pour que la guirlande commence à clignoter (il faut que le bilame chauffe assez pour commencer à fonctionner).

D'une manière générale enfin, le bilame est caché dans la première ampoule de la guirlande : c'est la seule à ne pas s'allumer !

Les guirlandes lumineuses clignotantes à circuit électronique

L'autre moyen de faire clignoter une guirlande électrique est d'utiliser un circuit électronique dédié. Pouvant embarquer plusieurs types de composants électroniques selon la complexité du clignotement (intensité, fréquence, etc.), ce circuit contient généralement au moins 2 thyristors (interrupteurs électroniques) montés en parallèle.

Ce type de circuit se retrouve surtout sur les guirlandes à LED qui, de par leurs caractéristiques, ne peuvent pas clignoter avec une simple ampoule bilame.

Publié le 20 novembre 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question