Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Avoir ses règles tardivement est-il héréditaire ?

En effet, l’âge du début des règles est fortement dicté par l’hérédité. Ainsi, l’âge de l’arrivée des premières règles d’une fille correspond souvent à l’âge durant lequel sa mère a eu les siennes. Cela signifie que si une mère a eu ses premières menstruations à 13 ans, il est fort probable que sa fille les ait également autour de cet âge-là. Et si la mère les a plutôt eues à 17 ans, on peut s’attendre à ce que sa fille ait à attendre elle aussi cet âge avant de les avoir. Donc oui, avoir ses règles tardivement est héréditaire.

En revanche, il convient de prendre du recul et de ne pas en faire une norme stricte. Il existe en effet plusieurs autres facteurs qui influent eux-aussi sur l’apparition des premières règles. Un stress intense peut, par exemple, brusquement les provoquer, alors que certaines substances contenus dans l’environnement (pesticides, hormones végétales dans l’alimentation, etc.) peuvent les retarder. L’exemple le plus flagrant est le poids : les adolescentes très maigres ont tendance à être réglées tardivement tandis que celles en surpoids le sont généralement assez tôt.

> A LIRE AUSSI : Pourquoi les filles ont-elles leurs règles ?

Publié le 27 mai 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :


Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Posez votre question