Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

A quoi cela nous sert de soupirer ?

Soupirer est un automatisme, une façon de montrer aux autres notre état d'esprit. Un peu comme avec les sourires ou les bâillements, les soupirs permettent de communiquer avec notre entourage, souvent de manière inconsciente. Ils comprennent ainsi nos émotions, que l'on soit pris par l'ennui, que l'on soit soulagé, triste ou même désespéré.

Mais il se trouve que les soupirs ont une fonction bien plus importante que de montrer ce que l'on ressent : cette longue inspiration sert surtout à relancer des alvéoles qui ont cessé de fonctionner.

Dans nos poumons se trouvent en effet des millions d'alvéoles qui se gonflent et se dégonflent au fil de nos respirations. Ce sont elles qui permettent les échangent gazeux essentiels à notre vie. Il arrive pourtant, de temps à autre, qu'une alvéole ne se regonfle plus normalement après une énième expiration et c'est là que le soupir intervient : une longue et profonde inspiration permet de régler le problème !

Cela signifie finalement qu'on soupire bien plus souvent qu'on ne le croit, et ce, de manière inconsciente. Selon les chercheurs, c'est toutes les 5 minutes que le circuit commandant les soupirs dans notre cerveau ordonne à ce qu'une respiration se fasse plus profondément.

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Cherchez une réponse :

Vous n'avez pas trouvé de réponse ?

Magazines de connaissances

Abonnement LE PETIT LEONARD
Abonnement SECRETS D'HISTOIRE
Abonnement ARKEO JUNIOR
Abonnement LIRE
Abonnement ARTS MAGAZINE INTERNATIONAL
Abonnement COSINUS