Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Restaurateur d'art

En quoi cela consiste ?

Le restaurateur d’art a pour principale mission de remettre en état des œuvres d’art détériorées pour qu’elles retrouvent leurs apparences d’origine. Pour ce faire, il procède à des traitements adaptés tout en respectant un code de déontologie précis.

Son travail commence par une étude minutieuse de l’objet pour obtenir un constat d’état qui lui permettra non seulement de déterminer les manipulations à réaliser, mais aussi d’estimer la durée et le coût des opérations. Cette analyse implique la prise de connaissance des matériaux utilisés pour la conception de l’œuvre et la compréhension de son histoire. L'objet en question peut être un tableau, un livre, un meuble, une sculpture, un vitrail, etc. Les traitements varient évidemment en fonction de l’objet à traiter avec comme point commun sa désinfection et les précautions de conservation de base.

Le restaurateur d’art travaille soit en atelier, soit en plein air selon les objets à rénover. Il peut collaborer avec des historiens d’art, des conservateurs de musée, des ingénieurs, des architectes et toute autre personne pouvant l’aider dans l’accomplissement efficace de son métier.


Diplômes requis

Pour devenir un professionnel de la restauration d’art, une formation supérieure à l’université ou dans une école spécialisée est conseillée. A partir du lycée, il existe également différents cursus que vous pouvez suivre.

Après la classe de troisième par exemple, vous pouvez vous orienter vers un CAP bronzier, ébéniste, arts du bois, arts et techniques de verre ou décoration en céramique. Pour faciliter l'accès au métier de restaurateur d'art, il est aussi possible d’opter pour un Bac pro artisanat et métiers d’art, options facteur d’orgues, un Bac pro métiers et arts de pierre ou BMA arts (tapisserie, céramique, ébéniste …), ou encore un Bac pro tailleur de pierre de monuments historiques. Après cela, on peut poursuivre pour obtenir un DMA arts de l’habitat option restauration de mobilier, arts textiles et céramiques ou encore arts graphiques (Bac + 2).

Enfin, pour avoir l’opportunité de travailler en tant que restaurateur d’art dans un musée, il est nécessaire de décrocher soit :
- Un diplôme de restaurateur conservateur de biens culturels de l’Ecole de Condé de Paris et de Lyon.
- Un master sciences humaines et sociales, mention conservation-restauration des biens culturels, ou diplôme de restaurateur du patrimoine à l’Institut national du patrimoine.
- Un diplôme national supérieur d’expression plastique.


Domaines ou qualités à travailler

La sensibilité artistique et la passion pour l’histoire sont très utiles dans ce métier. La rénovation d’art demande également une habileté manuelle élevée pour être capable de redonner aux objets leur aspect initial. En effet, il n'est pas ici question de remettre les objets à neuf, mais bien de les remettre en état d'époque.

En outre, étant donné que le restaurateur d’art travaille normalement avec plusieurs personnes, avoir un bon relationnel est un atout. Enfin, le restaurateur d'art est minutieux, rigoureux et patient dans l’exercice de son travail.

Découvrez d'autres métiers :

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement COURRIER CADRES
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement L'ÉTUDIANT