Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Contrôleur de train

En quoi cela consiste ?

Le contrôleur d'un train exerce un métier à multiples responsabilités, comme le contrôle du droit d’accès des voyageurs, le suivi des équipements de bord, la mise en place de mesures correctives en cas d’anomalie tout en tenant compte de la sécurité des passagers et du bon fonctionnement du train.

Le contrôleur doit ainsi vérifier l’accessibilité et le bon fonctionnement de tous les dispositifs de sécurité du train avant son départ. Ce n’est qu’une fois le train en route qu’il effectue la partie de son travail qu’on lui connaît tous : le contrôle et le poinçonnage des billets et la mise en demeure des passagers sans ticket en cas de besoin.


Diplômes requis

Pour accéder au métier de contrôleur ferroviaire, il faut obligatoirement suivre une formation de 4 mois prodiguée en France par la SNCF. Pour passer le concours, le mieux est de décrocher préalablement un Bac pro ou techno (commerce, services ou vente) même si les titulaires d’un Bac général y sont aussi admis. Durant cette formation, on apprend tout sur la SNCF, la sécurité ferroviaire, la réglementation, etc. L’apprenti contrôleur suivra ainsi des cours théoriques rehaussés de mises en situations pratiques, et petit plus, la formation est rémunérée. A noter que la formation est aussi accessible dès un BEP pro en poche.


Domaines ou qualités à travailler

Il n’y a pas vraiment de matière à privilégier pour accéder à cet emploi, mais comme il s’agit d’un poste à multiples facettes, il est préférable d’avoir un bon sens de l’organisation et de la gestion pour le pratiquer. Le travail de contrôleur exige aussi un sens commercial avéré et beaucoup de tact. Il n’est pas rare que le contrôleur de train se retrouve dans une situation tendue où il devra faire preuve de diplomatie pour désamorcer la tension.

C'est aussi un métier exigeant au rythme incessant, demandant beaucoup de déplacements. En plus d’une bonne condition physique, il faut donc au contrôleur une grande disponibilité car il arrive très souvent qu’il reste loin de son domicile à la fin de son service.

Découvrez d'autres métiers :

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement COURRIER CADRES
Abonnement L'ÉTUDIANT