Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site"

Fiche métier : Contrôleur aérien

En quoi cela consiste ?

Le contrôleur aérien, ou aiguilleur du ciel, est en général un fonctionnaire qui s'assure à tout moment que les pilotes volent, décollent et atterrissent de manière sécurisée dans les environs de son aéroport d'affectation. Par conséquent, il joue le rôle de guide et de conseiller des pilotes depuis sa tour de contrôle et par radio.

Il dispose d’écrans radars lui permettant non seulement de veiller sur la trajectoire de chaque appareil, mais aussi de déterminer la piste et l’instant propice pour un décollage ou un atterrissage. Il doit fournir diverses informations aux commandants de bord comme les conditions météorologiques ou encore l’altitude appropriée à prendre. Une fois les avions hors de l’espace aérien de son aéroport, le contrôleur aérien laisse place aux contrôleurs des centres en route qui se chargeront de guider les pilotes durant le reste de leur vol.

Le contrôleur aérien est également responsable de la surveillance et de la régulation de la circulation aérienne et est habilité à autoriser ou non un appareil à atterrir.

Pour mieux réaliser ses missions, le contrôleur aérien travaille souvent en binôme : l’un gère les procédures de vol tandis que l’autre surveille les appareils de contrôle. Il est en contact permanent avec des pilotes, des contrôleurs d’autres secteurs, les services de la météo et autres.

Diplômes requis

Seule l’École nationale de l’aviation civile (ENAC) dispense une formation professionnelle permettant de devenir contrôleur aérien. Pour y être admis, vous devez d’abord répondre aux exigences d’aptitude physique, d’âge (pas plus de 27 ans) et de diplôme (scientifique niveau bac+2 minimum). Puis, vous devez passer par un concours où seules 50 places par an sont à promouvoir. Toutefois, étant donné que beaucoup réussissent le concours, l’aptitude physique est le critère le plus éminent dans la sélection. Vous pouvez repasser le concours 3 fois.

La formation des ingénieurs du contrôle de la navigation aérienne (ICNA) dure trois ans, combinant théorie et stages pratiques, et comprenant un brevet de pilote privé et un stage en pays anglophone. Pendant leur formation, les élèves sont rémunérés et doivent s’engager à travailler 7 ans pour l’État.

Domaines ou qualités à travailler

Le contrôleur aérien doit bien évidemment posséder des compétences techniques poussées en aéronautique. Il est vigilant, calme, réactif et résistant au stress. Son esprit d’analyse lui permet de prendre efficacement des décisions au quotidien.

Il parle aussi couramment l’anglais, cette langue étant la langue internationale parlée par tous les pilotes. Il est bien évidemment rigoureux et organisé, mais également flexible vu les horaires décalés du métier. Enfin, un aiguilleur du ciel est une personne responsable qui a conscience de l'importance vitale de ses tâches pour la circulation aérienne.

Découvrez d'autres métiers :

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement SCIENCES HUMAINES
Abonnement COURRIER CADRES
Abonnement L'ÉTUDIANT