Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Boulanger

En quoi cela consiste ?

Fabriquer le pain, telle est la tâche quotidienne du boulanger. Ce vieux métier est ancré dans la tradition, en France. Lorsqu'il est à son compte, l'artisan boulanger prépare chaque jour les différents pains réclamés par ses clients : baguette, ficelle, pain de campagne, couronnes, viennoiseries... Il est aussi souvent pâtissier et propose des tartes et des gâteaux. Le boulanger travaille souvent la nuit et les week-ends.


Diplômes requis

CAP boulanger, Bac Pro ou Brevet Professionnel.


Domaines ou qualités à travailler

Français et maths (pour gérer l'entreprise), et le goût du travail manuel.

Rencontre avec...

Olivier Gérard, artisan boulanger-pâtissier

Comment vous est venue l'envie de faire ce métier ?
Mon père, après avoir été ouvrier en boulangerie pendant 15 ans, est devenu artisan boulanger-pâtissier. C'est donc à l'âge de 10 ans que j'ai été plongé dans le monde de l'artisanat. Vers 12-13 ans, je me suis pris de passion pour la pâtisserie et j'ai voulu en faire mon métier.

Quel a été votre parcours pour y arriver ?
J'ai commencé par passer un CAP pâtissier, puis un CAP boulanger et j'ai intégré ensuite l'entreprise familiale. Après le départ en retraite de mes parents, j'ai repris la boulangerie, que je dirige aujourd'hui. Mais il existe aujourd'hui de très nombreuses formations pour ceux qui veulent faire ce métier, que ce soit par la Chambre de commerce ou la Chambre de métier, mais aussi par l'Institut National de la Boulangerie-Pâtisserie ou encore d'autres organismes à travers le monde.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans cette profession ?
La première chose, c'est le sourire du client qui rentre dans votre boulangerie. L'accueil est d'ailleurs très important, car c'est l'un des rares commerces dans lequel le client se rend tous les jours. Il faut proposer aux clients des pains, des viennoiseries et des pâtisseries qui lui donnent envie. J'aime aussi proposer des nouveautés, créer de nouvelles recettes, mais surtout travailler les matières premières, fabriquer un produit et lui donner vie de mes propres mains.

Quels sont en revanche ses inconvénients ?
Ce qui est dommage, c'est de donner l'impression qu'il faut être grand, fort et bête pour être boulanger, alors qu'aujourd'hui, il y a des gens avec Bac+2 qui se forment au CAP boulangerie. Sinon, on a les soucis de n'importe quelle entreprise, dans laquelle on a de nombreuses responsabilités. Quant aux horaires, ils sont moins contraignants qu'avant : il y a du matériel aujourd'hui qui allège les taches, que ce soit pour pétrir le pain ou conserver la pâte.

Y a-t-il encore des débouchés dans ce secteur d'activité ?
Oui, de nombreux artisans vont partir à la retraite dans les prochaines années, laissant des commerces qui fonctionnent très bien. Tout ce qu'il faut pour réussir, c'est de la motivation.

Découvrez d'autres métiers :

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement COURRIER CADRES
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement L'ETUDIANT
Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE