Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Boucher

En quoi cela consiste ?

Le boucher est un artisan spécialiste de la viande. Mais son travail va plus loin que la simple vente de pièces de viande. Une fois son approvisionnement fait auprès des abattoirs, il doit préparer la viande pour qu’elle soit propre à la vente. Et pour cela, le boucher doit maîtriser parfaitement plusieurs techniques de préparation : il lui faut notamment savoir désosser, dénerver ou encore dégraisser chaque élément d’une bête.
Il s’agit là de la base de son métier, mais en tant que commerçant, le boucher s’est adapté aux époques. Aujourd’hui, il peut également préparer des plats tout prêt à être consommé comme de la volaille farcie, du rôti ou encore des paupiettes.


Diplômes requis

Pour exercer le métier de boucher, il faut décrocher un CAP boucher qui est décliné en quatre spécialisations : boucher hippophagique (pour travaille la viande de cheval), volailler, tripier et boucher. Il est aussi possible de se tourner vers un Bac pro boucher, charcutier, traiteur.


Domaines ou qualités à travailler

La biologie. Pour être boucher, il faut posséder de fortes connaissances en anatomie animale, une chose que l’on acquiert normalement tout au long de la formation. La manipulation des carcasses et leur découpe suppose aussi un goût pour les activités manuelles et une certaine habileté de ses mains. La chose capitale que l’on demande au boucher, c’est le respect strict des règles d’hygiène et de conservation de la viande. Comme il doit travailler fréquemment dans une chambre froide et déplacer plusieurs centaines de kilos de viande par jour, un boucher doit avoir une bonne condition physique. Enfin, c'est souvent quelqu'un qui aime la nourriture et la gastronomie.

Découvrez d'autres métiers :

A lire ailleurs

1 commentaire

Formation (par édouard, le 31/05/2019)

Il faut savoir néanmoins que les bouchers et charcutiers sont exposés à des risques professionnels importants : ils subissent des accidents du travail ayant un taux de fréquence et de gravité supérieur à la moyenne des professions, d’où la nécessité d’une bonne formation aux bons gestes. Voir : la prévention des risques professionnels des bouchers et charcutiers : http://www.officiel-prevention.com/formation/fiches-metier/detail_dossier_CHSCT.php?rub=89&ssrub=206&dossid=514

Vous aussi, laissez votre avis !

Magazines études et emplois

Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement COURRIER CADRES
Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement L'ÉTUDIANT