Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Artificier

En quoi cela consiste ?

L'artificier conçoit et réalise des feux d'artifice et autres spectacles pyrotechniques. Il travaille soit en indépendant, soit pour une entreprise de spectacles, soit comme intermittent du spectacle.


Diplômes requis

Pour le tir de gros feux, le certificat de qualification au tir des artifices « K4 »  est obligatoire et délivré uniquement aux personnes majeures. Il faut pour cela passer une formation théorique d'une semaine, validée par un examen pratique. Il faut également une aptitude médicale.


Domaines ou qualités à travailler

Le goût du spectacle est évidemment un pré-requis pour tout bon artificier. Ce dernier fera preuve d'une certaine créativité, nécessaire pour concevoir des feux originaux et se démarquer de la concurrence. Un bon sens relationnel est conseillé pour démarcher les éventuels clients.

Rencontre avec...

Brigitte Garceau , artificier

Comment vous est venue l'envie de faire ce métier ?
L'envie est née lorsque, enfant, je rêvais devant des feux d'artifice. Un jour, j'ai eu envie de faire rêver les autres. En plus, nous habitions avec ma famille près d'une usine de feux d'artifice, qui faisait des essais dès le mois de février : nous avions très souvent des avant-premières !

Quel a été votre parcours pour y arriver ?
Il n'y a pas d'école pour devenir artificier. Dans un premier temps, la formation se fait sur le tas, avec des artificiers qualifiés. J'ai donc appris le métier pendant deux ans sur le terrain, avant de passer le certificat K4. Puis j'ai intégré l'entreprise de spectacles où j'avais appris les bases de la profession.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre profession ?
La partie conception est pour moi la plus intéressante : choisir les produits et les couleurs selon le site, adapter les feux à la musique. C'est une phase de création passionnante. La phase de tir est le résultat de notre travail mais cela passe très vite, on est très concentrés et on profite peu du spectacle. Mais la réaction du public est tout de même très plaisante.

Quels sont en revanche ses inconvénients ?
La manipulation du matériel est difficile, le matériel de base est très lourd, c'est donc assez physique. D'autre part, les produits sont extrêmement dangereux : on ne fabrique pas soi-même ses artifices, on ne manipule pas les produits n'importe comment, il y a des règles très strictes à respecter.
La météo pose aussi des problèmes : la pluie n'annule pas un feu mais le vent, au-delà de 52 km/h, empêche le tir.

Y a-t-il encore des débouchés dans ce secteur d'activité ?
Il y a des débouchés, mais très peu à titre professionnel. Peu d'artificiers arrivent à faire ce métier toute l'année et à en vivre. C'est une activité saisonnière, qui demande souvent d'avoir un métier en parallèle. Je vois ça plutôt comme une passion rémunérée.

Découvrez d'autres métiers :

A lire ailleurs

2 commentaires

Grand Est (par Maxime, le 01/12/2018)

Dans le Grand Est, y a-t-il une école ?Réponse de la rédaction : Dans la région Grand Est, il y a plusieurs organismes de formation qui organisent des cours et stages en vue de l’obtention du diplôme requis pour tirer des feux. Le centre de formation Jacques Prevot Artifices, par exemple, dispense à Sarrey la formation F4T2 niveaux 1 et 2. Les 2 certificats sont délivrés par l'État. À l'issu de la formation, le stagiaire devra donc se rendre en préfecture pour demander ses niveaux 1 et 2. La société JSE (Jouets et spectacles de l’Est) organise aussi des stages d’artificier. La partie pratique du stage se déroule sur le plateau de Pont-Saint-Vincent.

Formation (par Jean pierre, le 20/02/2018)

Bonjour, je suis intéressé pour être artificier. À qui faut-il s'adresser pour passer k4 ? Je suis de la région des Hauts-de-France. Réponse de la rédaction : Il faudrait chercher un centre de formation des artificiers qui organise des formations en vue de l’obtention du certificat de qualification C4-T2 (K4). Tu peux aussi visiter le site d’ANEIP : https://www.aneip.fr/external_files/files/plaquette-aneip-2016-information-formation.pdf

Vous aussi, laissez votre avis !

Magazines études et emplois

Abonnement L'ÉTUDIANT
Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement COURRIER CADRES