Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Fiche métier : Actuaire

En quoi cela consiste ?

L’actuaire est celui qui met au point les contrats proposés aux clients des compagnies d'assurance. A l'aide de techniques mathématiques et statistiques, il conçoit toutes sortes d’hypothèses et passe en revue tous les risques possibles et imaginables liés à chaque contrat : inondations, attentats, incendies, accidents, maladies, chômage, etc. Il évalue leur probabilité et essaie de trouver la formule idéale qui permettra à l’assuré d’être correctement indemnisé et à la société d’assurance de minimiser ses pertes et faire des bénéfices.

Sur la base de tous ces éléments, il établit un tarif auquel vendre l’assurance et conseille les professionnels chargés de commercialiser les contrats.
On retrouve généralement les actuaires dans les sociétés d'assurances, mais aussi de plus en plus dans les secteurs de la banque et de la finance.


Diplômes requis

Après le baccalauréat, cinq années d'études sont nécessaires pour accéder au métier d'actuaire. En France, il y a un certain nombre d'établissements reconnus qui proposent des formations d'actuaires. Il s'agit par exemple de l'ENSAE (École nationale de la statistique et de l’administration économique), l'ESSEC (École supérieure des sciences économiques et commerciales), ou le CNAM (Conservatoire national des arts et métiers).


Domaines ou qualités à travailler

Un goût pour les mathématiques est primordial : l'actuaire est l'ami des chiffres, plus précisément des probabilités et des statistiques. Mais pour interpréter ses calculs et s'en servir pour prendre des décisions, il doit aussi avoir de bonnes notions en droit, en économie, en finance et en gestion.
Appelé à travailler avec un grand nombre de données, l'actuaire doit avoir un bon esprit d'analyse et de synthèse pour en ressortir des informations pertinentes.

Rencontre avec...

Philippe Berger, actuaire conseil en assurances de personnes

Comment vous est venue l'envie de faire ce métier ?
Le hasard. Mon prof de Physique avait une fille et un gendre qui avaient fait l'Institut de science financière et d'assurances : ils m'ont convaincu de l’intérêt de cette formation.

Quel a été votre parcours pour y arriver ?
Après avoir suivi Math Sup puis Math Spé, j'ai intégré cet institut (l'ISFA) à Lyon.

Qu'est-ce qui vous plaît le plus dans votre profession ?
La variété du travail de conseil, qui implique de bien comprendre les demandes souvent très variées des entreprises et de communiquer en intégrant les spécificités du dialogue social existant chez chacune d’entre elles.

Quels sont en revanche ses inconvénients ?
En tant qu’actuaire conseil, vous vous devez d’être tout le temps à l’écoute de vos clients et d’être toujours informé des évolutions réglementaires. Tout ceci peut être rapidement chronophage [cela prend du temps] et peut entrainer des journées chargées.

Y a-t-il encore des débouchés dans ce secteur d'activité ?
Oui, un actuaire qui sort de l’école a généralement encore le choix entre plusieurs offres d’emplois souvent très bien rémunérées.
J’ajoute que le métier de conseil n’attire qu’environ 1/3 des actuaires et que les autres débouchés sont les organismes d’assurance sur la Vie (Prévoyance - Frais de santé- Retraite – Épargne) où vous pouvez exercer de nombreux métiers différents, soit très techniques (service étude avec des modèles mathématiques de haut vol) ou plus commerciaux selon vos affinités.
Quelques dizaines d’actuaires rejoignent la rassurance (si vous avez envie de voyager), l’assurance IARD ou de grandes entreprises en tant que responsables des risques (Risk manager).

Son site internet : www.pba-actuaire.com

Découvrez d'autres métiers :

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !

Magazines études et emplois

Abonnement ENTREPRENDRE
Abonnement METIERS DE LA PETITE ENFANCE
Abonnement CAHIERS DE LA PUERICULTRICE
Abonnement COURRIER CADRES
Abonnement L'ÉTUDIANT