Vous utilisez un bloqueur de publicités et nous pouvons le comprendre.
Mais notre site est entièrement gratuit grâce à la publicité, non intrusive.
Merci de nous soutenir en désactivant votre bloqueur.

> Cliquez sur l'icône rouge située en haut à droite de votre navigateur
> Choisissez l'option : "Désactiver pour ce site" ou cliquez sur le bouton bleu, puis sur "Actualiser"
> Si besoin, rechargez la page en appuyant sur la touche F5 de votre clavier

Un océan extraterrestre pourrait abriter la vie

Située à 628 millions de kilomètres de la Terre, une lune de Jupiter pourrait bien abriter un environnement favorable à la vie dans son océan.

Europe, ou Europa, est l'une des quatre lunes gravitant autour de Jupiter. Elle est recouverte d'une épaisse croûte de glace (10, 20, voire 30 km d'épaisseur), et fait l'objet d'une attention toute particulière depuis les années 1970 grâce à l'océan que l'on soupçonne être emprisonné sous cette gangue. Deux chercheurs de la Jet Propulsion Laboratory, une agence de la NASA, viennent d'ailleurs de publier un papier confirmant les hypothèses les plus folles sur cette lune : non seulement elle possèderait bien un océan XXL, mais celui-ci pourrait aussi réunir les conditions nécessaires pour abriter la vie.

Pour arriver à leurs conclusions, les docteurs Mohit Melwani Daswani (géochimiste et planétologue) et Steven Vance (astrobiologiste et géophysicien) ont exploité les données collectées par Galileo, une sonde spatiale qui a examiné Jupiter et ses satellites pendant 8 ans, entre 1995 et 2003. Ils ont ainsi pu construire un modèle recréant les conditions existant sur Europa, les propriétés physiques de son noyau et de son manteau incluses. Cela a alors démontré que les minéraux existants sur cette lune contiennent de l'eau et qu'en raison d'une combinaison de différents facteurs (désintégration radioactive, haute pression, accumulation de chaleur, activité volcanique sous-marine, etc.), beaucoup de ces minéraux ont été dégradés dans le jeune âge de la lune, libérant l'eau qu'ils contenaient. Ce phénomène serait ainsi à l'origine de l'océan subglaciaire d'Europa, mais aussi de sa compatibilité avec la vie.

En effet, leur simulation a aussi révélé que la désagrégation des minéraux en question a libéré d‘autre substances (notamment du dioxyde de carbone, de calcium et de sulfate) qui par accrétion (c'est à dire agglomération de matières), au fil de millions d'années, ont permis l'apparition de chlorure. Or, quels océans sont également riches en chlorure ? Les nôtres bien sûr ! Du chlorure de sodium plus précisément, autrement dit, du sel !

Le Dr Daswani est enthousiaste : "Nous croyons que cet océan peut très bien accueillir la vie", lance-t-il en guise de conclusion. En tout cas, voilà qui ne devrait pas tarir l'intérêt porté à Europa : en 2025, la NASA prévoit déjà d'y envoyer BRUIE, un robot spécialement conçu pour explorer son océan.

Publié le 15 octobre 2020

A lire ailleurs

Vos commentaires

Soyez le premier à laisser un commentaire !